AccueilWimbledonTsonga, premier défi

Tsonga, premier défi

-

Les obser­va­teurs fran­çais l’at­tendent avec impa­tience : Jo‐Wilfried Tsonga va entrer en lice, à Wimbledon, en début d’après‐midi. Blessé au doigt, Jo s’at­taque à Lleyton Hewitt avec bien peu d’assurances.

« Le liga­ment a été abîmé. J’ai essayé de jouer en atta­chant l’au­ri­cu­laire à l’an­nu­laire, mais je n’étais pas à l’aise. Je continue de glacer, de mettre de la pommade et je dors avec une attelle. » Et il croise, comme nous, les doigts… de pied. C’est le coup dur de cette saison sur gazon. Jo‐Wilfried Tsonga s’est blessé au cours de sa défaite face à Ivan Dodig, au Queen’s. Une sévère entorse du petit doigt, qui le place dans l’in­cer­ti­tude la plus totale à l’aube d’un tournoi de Wimbledon primor­dial. Jo n’a rien moins qu’une demi‐finale à défendre… 720 points. Dans la course à la quatrième place – Murray n’est plus si loin -, ces unités ne sont pas les moins impor­tantes. Et puis, dans celle au Masters, qui le voit pointer au neuvième rang, ce sont souvent les perfor­mances en Grand Chelem qui finissent par faire la différence. 

Le chemin de la perf’ passe par une étape ô combien périlleuse face à Lleyton Hewitt. Prendre l’ex‐numéro un mondial au premier tour d’un tournoi sur gazon, ça fait mal… Les deux joueurs se sont déjà affrontés deux fois en carrière. Le Français a parfai­te­ment négocié ces deux rendez‐vous, avec deux victoires, l’une sur cette même surface au Queen’s en 2007, 7–6(5) 7–6(2) ; l’autre sur dur, à Adelaide, en 2008, 6–4 6–2. Sixième mondial, il part forcé­ment favori face au 202ème. Forcément. Sauf que ce 202ème est un ancien vain­queur à Wimbledon. Un tren­te­naire expé­ri­menté qui a remporté rien moins que 105 victoires en 135 matches et sept titres sur herbe. Qui s’est encore hissé en huitièmes de finale à Melbourne, cette année, volant un set à Novak Djokovic. Un garçon qui a battu Roger Federer en finale, à Halle, en 2010. Méfiance, prudence. Deux termes clefs pour Jo‐Wilfried Tsonga, qui devra, malgré tout, déve­lopper son jeu d’at­taque et espérer ne pas trop souf­frir de ses problèmes physiques… 

Ce sera à partir de 14h00, sur le court numéro un.

Tsonga : « Javais tout eu, moi »
Federer, Djokovic, Tsonga… What a shot !

Article précédentNadal‐Bellucci : 2–0
Article suivantRochus, un coup à jouer