WLT Awards
Votez pour l'exploit féminin de l'année 2018



Le premier volet de nos WLT Awards édition 2018 mettent les femmes à l’honneur avec l’élection de l’exploit féminin. Après vous avoir dévoilé les cinq nominées, c'est à vous de voter !

Crédit photo : sportvision

Rappel du fonctionnement des WLT Awards 2018

1 - La sensation Anisimova
WLT met les femmes à l’honneur pour lancer nos traditionnels WLT Awards avec l’exploit féminin de l’année 2018. La saison avait commencé avec la sensation Amanda Anisimova. A seulement 16 ans, l’Américaine avait surpris Petra Kvitova au troisième tour en la surclassant 6-2, 6-4 ! Une performance exceptionnelle puisque la Tchèque était alors invaincue depuis 14 matchs ! Avec son jeu tout feu, tout flamme, elle signait sa première victoire sur une joueuse du Top 10. Loin d’être un « one-shot », elle confirmait dans l’année avec notamment une première finale sur le circuit à Hiroshima. Un nom que l’on risque d’entendre encore pendant de nombreuses années…



2 - Kostyuk n'a pas le temps
Première joueuse née en 2002 à disputer un Grand Chelem, l’Ukrainienne de 15 ans Marta Kostyuk est devenue la plus jeune joueuse à atteindre le troisième tour de l’Open d’Australie depuis Martina Hingis en 1996. En Grand Chelem, il faut remonter à Mirjana Lucic-Baroni en 1997. Issue des qualifications et lauréate des juniors à Melbourne en 2017, elle est seulement stoppée au troisième tour par son aînée Elina Svitolina. La prodige est conseillée par un certain Ivan Ljubicic, coach de Roger Federer. Elle termine l'année 2018 à la 121e place mondiale.



3 - Hsieh fait tomber Halep de son nuage
Sur un nuage après sa victoire à Roland-Garros, son premier titre du Grand Chelem, Simona Halep aborde Wimbledon en confiance bien qu’elle n’ait pas disputé un tournoi de préparation et que le gazon ne soit pas sa surface favorite. Si les deux premiers tours sont bien négociés face à Kurumi Nara et Saisai Zheng, Su-Wei Hsieh fait tomber la numéro 1 mondiale de son nuage en s’imposant 3-6, 6-4, 7-5. La joueuse de Taipei signait alors sa troisième victoire en 14 mois sur des Top 10.



4 - Le sacre d'Osaka
Naomi Osaka risque de faire parler d’elle dans ces WLT Awards. Lorsqu’on parle d’exploit, le titre de la Japonaise à l’US Open risque bien de se positionner en favori de la catégorie. A seulement 20 ans, la Nippone (qui avait remporté Indian Wells en mars) a émerveillé dans la Big Apple avec son jeu spectaculaire. En finale, loin d’être impressionnée par son idole Serena Williams, elle crée la sensation en s’imposant avec la manière 6-2, 6-4. Un vent de fraîcheur avait alors soufflé sur la planète tennis...



5 - La surprise Sasnovich
Victorieuse de Birmingham, Petra Kvitova débarquait à Wimbledon avec l’étiquette de grande favorite, elle qui a déjà remporté le titre à Londres en 2011 et 2014. Mais au premier tour, la Tchèque se fait surprendre par Aliaksandra Sasnovich, 50e mondiale ! La Biélorusse réalise l’exploit de s’imposer 6-4, 4-6, 6-0 ! Elle ne sera stoppée qu’en huitième de finale par Jelena Ostapenko…