-->

WLT Awards
Votez pour la révélation masculine de l'année 2018



Un trophée qui vient saluer un joueur dont les performances ont permis d’exploser aux yeux du grand public. Progression au classement, régularité, l'année 2018 de ces joueurs a constitué une véritable révélation à ce niveau.

Crédit photo : sportvision

1 - De Minaur, sur les pas d'Hewitt
Alex De Minaur n’est sans doute pas le joueur de la nouvelle génération le plus extravagant, mais il est l’un des plus travailleurs. Conseillé par Lleyton Hewitt, l’Australien s’inspire de son glorieux aîné et affiche une attitude irréprochable sur le court. Véritable bagarreur, il a disputé ses deux premières finales sur le court (Sydney et Washington) et il est passé de la 208e place mondiale à la 31e en fin d’année. À 19 ans, le natif de Sydney a tout pour s’installer durablement au plus haut niveau.



2 - La surprise Cecchinato
Inconnu du grand public il y a quelques mois, Marco Cecchinato a fait (beaucoup) parler de lui du côté de la Porte d’Auteuil. Alors qu’il n’avait jamais gagné un match dans un tournoi du Grand Chelem, l’Italien se hisse dans le dernier carré avec une victoire référence sur Novak Djokovic. Si depuis il n’a pas encore regagné une rencontre dans un Majeur, l’Italien s’est installé dans le Top 20 avec une 20e place (alors qu’il pointait au 109e rang en début d’année) et a remporté ses deux premiers titres en carrière (Budapest et Umag). Pour franchir un cap supplémentaire, le Transalpin devra progresser ailleurs que sur terre battue. En attendant, c'est l'une des belles histoires de 2018...



3 - Tsitsipas, déjà une star
Stefanos Tsitsipas a tout pour plaire : une « belle gueule », un jeu spectaculaire avec un revers à une main et beaucoup de caractère. Le Grec de 20 ans a totalement explosé aux yeux du monde en 2018. Encore 91e en janvier, il achève l’exercice à la 15e place mondiale. C’est à Doha qu’il commence à faire parler de lui où, après s’être extirpé des qualifications, il s’offre Richard Gasquet avant de buter sur Dominic Thiem en quart. Sa finale à Barcelone marquera les esprits comme celle au Masters 1000 de Toronto avec une victoire sur Novak Djokovic. Il termine l’année avec son premier trophée, l’ATP 250 de Stockholm, puis décroche le Masters Next Gen.



4 - Humbert, le rayon de soleil français
Ugo Humbert ou le rayon de soleil du tennis français. Si les performances des joueurs tricolores depuis deux saisons sont décevantes, le Messin s’est révélé pendant l’été en enchaînant trois finales de suite dans les Challengers (dont un titre à Segovia) puis en s’extirpant des qualifications de l’US Open avant de chuter, avec les honneurs, au deuxième tour face à Stan Wawrinka. Avec trois titres en Challenger au compteur, le protégé de Cédric Raynaud et Rodolphe Gilbert est devenu le premier joueur français à intégrer le Top 100 depuis Pierre-Hugues Herbert en 2015 (actuellement 84e). Sa patte gauche et son jeu atypique fait d'insouciance n’ont pas fini de faire parler…



5 - Edmund, l'autre Britannique
Orphelin d’Andy Murray, la Grande-Bretagne s’est trouvée un autre héros : Kyle Edmund. Le Britannique, longtemps dans l’ombre de l’ancien numéro 1 mondial, a franchi un cap en 2018. Demi-finaliste à l’Open d’Australie en janvier, le joueur de 23 ans a ensuite disputé une première finale à Marrakech avant de soulever son premier trophée à Anvers après une bonne tournée asiatique (demi-finaliste à Pékin et quart de finaliste à Shanghai). 50e en début d’année, il termine la saison à la 14e place mondiale.






Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.