+
    Accueil WLT Awards Votez pour la raquette de plomb féminine 2018

    Votez pour la raquette de plomb féminine 2018

    - il y a

    Un trophée plus ou moins triste, qui vient ironiquement saluer une joueuse dont les performances ou le comportement n’ont pas été à la hauteur au cours de cette année. Manque de fair-play, spirale négative, esprit peu combatif… ou, pis, manquement sérieux aux règles, quelles qu’elles soient. Évidemment, ce trophée est aussi un encouragement à faire mieux l’année prochaine ! A prendre avec une pincée (ou une grosse louche) de second degré.

    Crédit photo : sportvision

    1 – Mladenovic, ce n’est pas encore ça

    Kristina Mladenovic fait le bonheur de la célèbre page parodique « Fédération française de la lose ». Et comme cet award est à prendre avec du deuxième degré, la Tricolore y a sa place. Avec 15 « first » au cours de la saison, Kiki n’a pas encore su retrouver son niveau des six premiers mois de l’année 2017 où elle enchaînait des finales à Madrid, Stuttgart, une demie à Indian Wells et un quart à Roland-Garros. Avec une 43e place mondiale, Kiki a plutôt déçu en 2018. Mais elle nous a fait mentir en double avec des titres à l’Open d’Australie et au Masters de Singapour. Pas assez pour échapper à la nomination de la raquette de plomb.

    2 – L’affaire Cornet à l’US Open

    L’US Open 2018 a été marqué par la polémique autour du changement de tenue d’Alizé Cornet. En plein match, la Niçoise a retiré son haut dans un coin du court afin de le remettre à l’endroit après une pause de 10 minutes au vestiaire en raison de la chaleur. Problème, l’arbitre de la rencontre Johanna Larsson lui a infligé un avertissement pour « comportement non sportif », provoquant la stupéfaction du monde de la petite balle jaune. L’organisation du Grand Chelem américain a ensuite tenté de calmer le jeu en regrettant ce warning… Une décision choquante voire grotesque de la part de l’arbitre.

    3 – L’affaire Serena

    L’US Open 2018 a été marqué par de nombreuses polémiques. Après celle d’Alizé Cornet, c’est celle qui concerne Serena Williams en finale de l’US Open. L’Américaine s’est emportée de manière spectaculaire à l’encontre de l’arbitre Carlos Ramos pour l’avoir qualifié de « voleur » suite aux avertissements qu’elle a reçu. Un psychodrame qui a malheureusement gâché le titre de Naomi Osaka…

    4 – Vandeweghe, la chute libre

    Les années se suivent mais ne se ressemblent pas pour CoCo Vandeweghe. Dixième à l’issue de la saison 2017, l’Américaine a totalement dégringolé en 2018 en terminant l’exercice à la 100e place mondiale. Avec huit défaites de rang pour finir l’année, elle boucle un exercice avec seulement dix victoires au compteur pur 17 revers.