+
    Accueil WLT Awards Votez pour la révélation féminine de l'année 2018

    Votez pour la révélation féminine de l’année 2018

    - il y a

    Un trophée qui vient saluer une joueuse dont les performances ont permis d’exploser aux yeux du grand public. Progression au classement, régularité, l’année 2018 de ces joueuses a constitué une véritable révélation à ce niveau.

    Crédit photo : sportvision

    1 – L’ouragan Sabalenka

    Aryna Sabalenka, c’était le tube de l’été qui s’est transformé en sensation de cette fin d’année. La Biélorusse de 20 ans, qui a vécu un premier semestre avec un seul coup d’éclat (finale à Lugano), a passé la vitesse supérieure pendant l’été. Finaliste d’Eastbourne, la native de Minsk a enchaîné une demi-finale à Cincinnati, un titre à New Haven, un huitième à l’US Open, un titre à Wuhan puis des quarts à Pékin et Tianjin. Son jeu agressif a fait des merveilles au point d’être presque injouable pendant sa semaine à Wuhan. Désormais, l’actuelle 13e mondiale devra confirmer les attentes placées en elle dès l’Open d’Australie.

    2 – Yastremska prend rendez-vous

    Dayana Yastremska n’a pas le temps. A seulement 18 ans, l’Ukrainienne a remporté son premier titre à Hong-Kong en disposant en finale de Qiang Wang. Si elle a surtout réalisé ses principaux résultats sur le circuit ITF dans un premier temps (finale à Cagnes-sur-Mer, Ilkley et victoire à Rome), ce titre à Hong-Kong lui a permis de montrer son talent aux yeux de la planète tennis. Un succès qu’elle a confirmé à Luxembourg avec une demi-finale et une victoire aux dépens de Garbine Muguruza. Un nom que l’on risque d’entendre encore longtemps…

    3 – Avec Wang, la Chine se met à rêver

    Et si la Chine avait trouvé sa nouvelle Na Li avec Qiang Wang ? Si la joueuse de 26 en est encore loin, elle a fait plaisir à son public en 2018. Lauréate du tournoi de Nanchang en juillet, elle a ensuite réalisé une tournée asiatique impressionnante : 21 matchs remportés pour six défaites en six tournois, un titre (Guangzhou), des demies à Wuhan et Pékin et des finales à Hong-Kong et au Masters bis de Zhuhai. Encore 91e mondiale en mai dernier, elle termine l’année 2018 à la 20e place mondiale. A elle de confirmer ailleurs que sur son continent.

    4 – Anisimova n’en finit plus de surprendre

    La saison 2018 avait commencé avec la sensation Amanda Anisimova. A seulement 16 ans, l’Américaine avait surpris Petra Kvitova au troisième tour d’Indian Wells en la surclassant 6-2, 6-4 ! Une performance exceptionnelle puisque la Tchèque était alors invaincue depuis 14 matchs ! Avec son jeu tout feu, tout flamme, elle signait sa première victoire sur une joueuse du Top 10. Loin d’être un « one-shot », elle confirmait avec notamment une première finale sur le circuit à Hiroshima où elle s’inclinait face à Su-Wei Hsieh. La native de Freehold, qui avait commencé l’exercice à la 182e place mondiale, l’achève au 97e rang mondial. Une étape dans son ascension vers les sommets…

    5 – La folie Osaka

    Naomi Osaka est loin d’être inconnue. Présentée depuis très longtemps comme l’une des espoirs du tennis féminin mondial, la Japonaise a éclaboussé le monde de la petite balle jaune de son talent et de sa fraîcheur en remportant Indian Wells et surtout l’US Open face à son idole Serena Williams. Finaliste à Tokyo puis demi-finaliste à Pékin pour finir, la Nippone a ensuite pris part à son premier Masters (trois défaites). Désormais cinquième mondiale, la joueuse de 21 ans incarne le présent et le futur du tennis.