WTA - Nuremberg
Garcia, retour gagnant !

Caroline Garcia a bataillé pour son retour sur les courts, à Nuremberg. Opposée à Glushko, la Française a eu besoin de trois sets pour l'emporter, 6-4, 5-7, 7-5. De bon augure à l'approche de Roland Garros.

Victoire au forceps pour Garcia ! Délicat retour sur les terrains pour l'actuelle 46e mondiale, aujourd'hui, à Nuremberg. Après son quart de finale à Madrid, Garcia a mis 2h32 pour se défaire de l'Israélienne Julia Glushko. Et pourtant, les choses auraient pu être bien pour simples pour la Française. Avec 52% de premières balles, elle n'a pas fait la différence au service, pourtant un de ses points forts d'habitude. Cela ne l'a toutefois pas empêché de remporter le premier set. Menant ensuite 6-4, 5-4 service à suivre, la jeune Française n'avait qu'à remporter son jeu de service pour l'emporter. C'est le moment qu'à choisi la 98e mondiale pour revenir dans le match, et donc s'offrir une troisième manche décisive. Un ultime set à nouveau très accroché entre les deux femmes. S'appuyant sur un engagement retrouvé avec 69% de premières balles, et convertissant ses trois balles de break avec sang-froid, Caroline Garcia a su faire la différence dans le final. Beaucoup de temps passé sur les courts, mais avec une victoire à la clé, l'essentiel est acquis.

Un bon test pour Roland


Cette victoire, bien qu'acquise dans la douleur, est un bon révélateur pour la Tricolore, solide mentalement. Après une semaine réussie à Madrid, Garcia surfe ainsi sur sa bonne dynamique sur terre battue. Des signes très encourageants à l'approche de Roland Garros. Venue chercher de la confiance et conserver le rythme de la compétition à Nuremberg, la jeune Française peut également empocher quelques points au classements. Des points qui pourraient être décisifs pour l'obtention potentielle d'un statut de tête de série à Wimbledon. Actuellement 46e mondiale, son meilleur classement, elle n'est en effet qu'à une quinzaine de places d'obtenir cette distinction. Mais dans cette course-là, Roland Garros sera le juge de paix. Attention toutefois à ne pas laisser trop de forces dans la bataille en Allemagne à la veille d'un événement si important.