WTA - Strasbourg
Garcia: "Sans mon coach, je n'aurai pas gagné"


Malmenée, menée, 6-3, 3-1, Caroline Garcia doit son salut à l'intervention de son coach (NDLR: Son père) comme elle nous l'a expliqué en conférence de presse.


Sur l'intervention de son coach
Elle me mettait beaucoup de pression, j'étais tout le temps agressée. C'était très difficile à gérer et surtout je ne parvenais pas à trouver la clé pour faire tourner la rencontre. Mon coach est donc venu par deux fois me donner des conseils assez simples que j'ai fini par parvenir à mettre en place. Il s'agissait de faire moins de fautes, de jouer plus long, de rester concentrer sur cela sans obligatoirement tenter des coups gagnants. A partir du moment où je suis parvenu à trouver ce rythme, j'ai pris le dessus et il est clair que sans mon coach je n'aurai pas gagné ce match.

Sur sa demi-finale face à Chloé Paquet une compatriote
Je ne l'a connais pas beaucoup même si on a tapé la balle cette semaine. Elle réalise une belle semaine et surtout elle a eu des matches difficiles ce qui confirme qu'elle est en forme. Je trouve que c'est bien de se jouer en demi-finale plutôt qu'au premier tour. Après, je vais faire abstraction de l'idée qu'elle est française, je dois rester concentrer sur mon objectif, c'est à dire de jouer la finale.

Sur l'idée de ne pas se donner à fond car il y a Roland-Garros qui débute bientôt
Ce n'est pas du tout mon état d'esprit, je joue à fond et d'ailleurs je crois que cela était visible sur le court. Je suis très bien ici. C'est une très bonne préparation, donc il est pas question d'en garder sous le pied.

De votre envoyé spécial à Strasbourg