WTA
Le bilan de l'année 2017 (2/3)



Le rideau est tombé sur la saison 2017 avec ses lots de surprises, de déceptions et d’émotions. Tour d’horizon de cette année tennistique avec un deuxième volet consacré au circuit féminin.

Venus fait de la résistance

2017 a été l’année des légendes. Si Roger Federer et Rafael Nadal ont émerveillé le circuit masculin, que dire de Venus Williams ? A 37 ans, l’Américaine a disputé deux finales de Grand Chelem (Open d’Australie), une demie à l’US Open et une finale au Masters en fin d’année. Si elle n’a pas remporté de trophée, elle est remontée à la cinquième place mondiale en réalisant une de ses plus belles années. Et comme l’appétit vient en mangeant, l’aînée des Williams ne se fixe aucune limite, y compris les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : "Les Jeux 2020 sont à l'horizon : ça ne serait pas fou d'y participer ? Je vais essayer de me fixer cet objectif." Voilà un très bel objectif.



Avec Halep, cinq numéros 1 mondiales en une année !

Simona Halep est devenue la 13e joueuse de l’histoire de la WTA à terminer à la première place mondiale. Si elle est enfin au sommet après ses nombreuses occasions ratées, la Roumaine souffre de son manque de grand titre. Une fois encore, elle a échoué à Roland Garros en s’inclinant en finale face à Jelena Ostapenko après avoir eu le match en main. Halep est également passée à côté de son Masters en étant éliminée dès les poules. Simona Halep, 25e numéro 1 de l’histoire, est aussi la cinquième de la saison après Angelique Kerber, Serena Williams, Karolina Pliskova et Garbine Muguruza. On n’avait pas vu un tel roulement depuis 2008 avec Henin, Sharapova, Ivanovic, Jankovic et Serena. Preuve d’une réelle instabilité ou d’un véritable suspense ? Chacun se fera son propre avis.

Muguruza, taille patronne ?

Et si finalement la future patronne que se cherche la WTA était Garbine Muguruza ? L’Espagnole l’a parfaitement démontré au cours de son parcours victorieux à Wimbledon où elle a remporté son deuxième titre du Grand Chelem. Entre son jeu et son charisme, la protégée de Sam Sumyk possède tous les atouts pour être la grande star du circuit féminin. Numéro 2 mondiale, elle fera figure de grande favorite pour l’Open d’Australie. Avec le retour de Serena Williams, qui est loin d’avoir dit son dernier mot, assistera-t-on à une passation de pouvoir ?



La folie Ostapenko

Comment ne pas revenir sur l’ouragan Jelena Ostapenko. Gagnante à la surprise générale de Roland Garros, la Lettone de 20 ans a fait souffler un vent de fraîcheur sur le circuit féminin autant par son jeu, ultra agressif, que par sa personnalité. Désormais septième mondiale, elle sera particulièrement attendue en 2018. Avec elle, le Top 10 s’est rajeuni avec la présence de six joueuses de 25 ans ou moins : CoCo Vandeweghe (25), Caroline Garcia (24), Jelena Ostapenko (20), Elina Svitolina (23), Karolina Pliskova (25) et Garbine Muguruza (24).

Tous les produits de Garbine Muguruza sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.