WTA
Van Uytvanck : "Être gay ou lesbienne n'est pas une maladie"

Alison Van Uytvanck, titrée récemment à Budapest, ne cache pas son homosexualité. Dans des propos relayés par OutSports, la Belge (50e) explique être en relation avec sa compatriote et joueuse également Greet Minnen. La quart de finaliste de Roland Garros 2016 déclare : "Je ne trouve pas ça tabou, cette relation me rend heureuse. Nous allons bientôt vivre ensemble. Personne n’a à justifier pourquoi ils sont gays ou lesbiennes, ce n’est pas une maladie."

Retrouvez gratuitement et en intégralité le numéro 62, le dernier numéro de notre magazine GrandChelem... Bonne lecture !
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.