AccueilWTAAlizé Cornet : Portrait d’une étoile montante

Alizé Cornet : Portrait d’une étoile montante

-

Finaliste à Acapulco début mars, Alizé Cornet a de nouveau brillé sur terre battue la semaine dernière en Floride. La jeune niçoise, nouvelle 40ème mondiale, est parvenue à battre trois adver­saires clas­sées au dessus de la 45ème place pour se hisser en demi et fina­le­ment perdre face à la Slovaque Dominika Cibulkova. Au moment où nos leaders fémi­nins calent, Alizé semble prête à relever le défi. 

C’est à l’age de 4 ans qu’Alizé touche sa première raquette. Très vite elle démontre toutes ses apti­tudes pour la petite balle jaune et remporte en 2004 le titre de cham­pionne de France chez les 13–14 ans. Un an plus tard, la jeune prodige obtient une wild‐card pour Roland Garros et devient ainsi la plus jeune joueuse du tableau 2005. « Quand mon frère m’a appelée pour me dire que j’avais la wild‐card, j’avais presque les larmes aux yeux. C’était incroyable. J’essaie de rela­ti­viser, mais c’est impos­sible quand on voit Roland‐Garros à la télé, c’est un rêve ». Bien loin de succomber à la pres­sion, elle crée l’ex­ploit d’éli­miner la Russe Alina Jidkova, 71ème mondiale, mais trébuche au deuxième tour face à Amélie Mauresmo. Cette expé­rience lui aura plus que jamais donné l’envie de passer profes­sion­nelle : « C’est marrant, je me retrouve dans le bain des pros et je me dis que c’est le monde dans lequel je voudrais vivre ». Elle décro­chera le fameux sésame un an plus tard. Sa progres­sion est ensuite constante bien que sa parti­ci­pa­tion aux tour­nois WTA soit limitée à cause de son âge. En 2006 elle remporte deux tour­nois ITF à Bari et Pardoue avant de conquerir, en 2007, le tournoi juniors de Roland Garros. Elle finira l’année à la 55ème place mondiale. 

L’année 2008 semble être celle de la confir­ma­tion pour la spécia­liste de la terre battue. Finaliste à Acapulco en mars, elle cède sans démé­riter en demi‐finale à Amelia Island face à la tombeuse d’Amélie Mauresmo, Dominika Cibulkova. Autre satis­fac­tion, la Française vient tout juste d’être sélec­tionnée pour la deuxième fois consé­cu­tive par Georges Goven pour affronter le Japon en Fed Cup les 26 et 27 avril prochain : « C’est un rêve de petite fille » avouait‐t‐elle à la veille de sa première sélec­tion. Désormais, son objectif de l’année est « d’in­té­grer le Top 30. ». 

Sur le plan personnel, la protégée de Pierre Bouteyre possède égale­ment une tête bien pleine. Elle a d’ailleurs obtenu son bac S à 16 ans. « Il faut parler d’Alizé, elle repré­sente l’avenir, il est rare de rencon­trer des cham­pionnes avec autant de recul, de capa­cité d’ana­lyse, je crois qu’elle va aller loin, elle a les capa­cités tech­niques, physiques et mentales, 2008, sera son année » nous livrait récem­ment un spécia­liste du tennis féminin. Pour l’ins­tant les faits lui donnent raison.

Instagram
Twitter