Accueil WTA Alizé Cornet: Portrait d'une étoile montante

Alizé Cornet : Portrait d’une étoile montante

-

Finaliste à Acapulco début mars, Alizé Cornet a de nouveau brillé sur terre battue la semaine dernière en Floride. La jeune niçoise, nouvelle 40ème mondiale, est parvenue à battre trois adversaires classées au dessus de la 45ème place pour se hisser en demi et finalement perdre face à la Slovaque Dominika Cibulkova. Au moment où nos leaders féminins calent, Alizé semble prête à relever le défi.

C’est à l’age de 4 ans qu’Alizé touche sa première raquette. Très vite elle démontre toutes ses aptitudes pour la petite balle jaune et remporte en 2004 le titre de championne de France chez les 13-14 ans. Un an plus tard, la jeune prodige obtient une wild-card pour Roland Garros et devient ainsi la plus jeune joueuse du tableau 2005. « Quand mon frère m’a appelée pour me dire que j’avais la wild-card, j’avais presque les larmes aux yeux. C’était incroyable. J’essaie de relativiser, mais c’est impossible quand on voit Roland-Garros à la télé, c’est un rêve ». Bien loin de succomber à la pression, elle crée l’exploit d’éliminer la Russe Alina Jidkova, 71ème mondiale, mais trébuche au deuxième tour face à Amélie Mauresmo. Cette expérience lui aura plus que jamais donné l’envie de passer professionnelle : « C’est marrant, je me retrouve dans le bain des pros et je me dis que c’est le monde dans lequel je voudrais vivre ». Elle décrochera le fameux sésame un an plus tard. Sa progression est ensuite constante bien que sa participation aux tournois WTA soit limitée à cause de son âge. En 2006 elle remporte deux tournois ITF à Bari et Pardoue avant de conquerir, en 2007, le tournoi juniors de Roland Garros. Elle finira l’année à la 55ème place mondiale.

L’année 2008 semble être celle de la confirmation pour la spécialiste de la terre battue. Finaliste à Acapulco en mars, elle cède sans démériter en demi-finale à Amelia Island face à la tombeuse d’Amélie Mauresmo, Dominika Cibulkova. Autre satisfaction, la Française vient tout juste d’être sélectionnée pour la deuxième fois consécutive par Georges Goven pour affronter le Japon en Fed Cup les 26 et 27 avril prochain : « C’est un rêve de petite fille » avouait-t-elle à la veille de sa première sélection. Désormais, son objectif de l’année est « d’intégrer le Top 30. ».

Sur le plan personnel, la protégée de Pierre Bouteyre possède également une tête bien pleine. Elle a d’ailleurs obtenu son bac S à 16 ans. « Il faut parler d’Alizé, elle représente l’avenir, il est rare de rencontrer des championnes avec autant de recul, de capacité d’analyse, je crois qu’elle va aller loin, elle a les capacités techniques, physiques et mentales, 2008, sera son année » nous livrait récemment un spécialiste du tennis féminin. Pour l’instant les faits lui donnent raison.

Instagram
Twitter