AccueilWTABastien Fazincani : "Nous, les coachs, on est presque devenus des produits  de...

Bastien Fazincani : « Nous, les coachs, on est presque devenus des produits  de consommation »

-

Coach sur le circuit WTA, Bastien Fazincani a bien voulu résumer son année 2022, une saison d’au­tant plus impor­tante qu’il a entamé une nouvelle colla­bo­ra­tion avec la joueuse hongroise Panna Upvardy. L’intégralité de son inter­view est dispo­nible dans le numéro 83 de We Love Tennis Magazine qui sera dans notre réseau ce lundi. 

Dans cette discus­sion, nous lui avons demandé de donner son avis sur la valse des entrai­neurs sur le circuit de la WTA.

Justement, on parle souvent de la valse des entrai­neurs sur le circuit WTA, on a l’im­pres­sion qu’un coach est le premier fusible, as‐tu déjà toi‐même vécu cela ?

« Oui, pas plus tard qu’en début d’année 2022 s’est terminé une colla­bo­ra­tion qui aura duré trois ans. On a commencé lorsqu’elle était 380, à son arrivée dans le top 100 elle a expliqué avoir « besoin de chan­ge­ment ». Ce genre de version est devenue la faci­lité, tu ne peux pas vrai­ment te battre. La vérité c’est que l’instantané est dans l’air du temps et que nous les coaches on est presque devenu des produits de consom­ma­tion. C’est triste mais c’est vrai et l’écosystème de l’ATP et de la WTA n’est pas du tout struc­turé pour que cela s’améliore. Aucun coach n’est à l’abris, c’est le côté précaire du job. Il faut l’accepter et vite arriver à enchaîner même si c’est loin d’être facile. »

Le numéro 83 de We Love Tennis Magazine est dispo­nible gratui­te­ment dans notre réseau de distri­bu­tion de 950 points.