AccueilWTACornet a l’ex­ci­ta­tion tellurique

Cornet a l’excitation tellurique

-

Après ses contre‐performances à Indian‐Wells et Miami, Alizée Cornet va mieux. Sur son site internet, la Niçoise rassure sur son état de santé, confirme attendre avec impa­tience la saison sur terre battue et évoque la Fed Cup.

« [Son] épaule ne la gêne plus du tout » et le Master Series de Miami lui a même permis de retrouver de la « confiance ». « Je n’avais plus aucune douleur », affirme‐t‐elle, rassé­rénée, « j’ai réussi à vrai­ment me lacher au service. »

Par ailleurs, elle a « repris l’entrainement sur terre ». « Je retrouve très vite les auto­ma­tismes, les glis­sades, le dépla­ce­ment terrien et les effets… Ca me plaît d’être revenue sur cette surface et j’espère faire d’aussi bon résul­tats que l’année dernière. » On peut comprendre son enthou­siasme quand on sait que ses premiers grands succès ont eu lieu l’année dernière, sur terre battue : titrée à Bucarest, fina­liste à Rome et Acapulco, demi‐finaliste à Amelia Island et Charleston.

Enfin, elle recon­naît craindre la Slovaquie, que la France rencon­trera prochai­ne­ment en Fed Cup, quali­fiant ce match de « piège ». « On a pas le droit à l’erreur », explique‐t‐elle, la Slovaquie ayant « deux très bonnes joueuses avec Cibulkova et Hantuchova », 16ème et ex‐numéro 5 mondiales. Malgré tout, elle ne consi­dère pas avoir la « pres­sion ». Elle connaît les attentes qui pèsent sur elle, se sait être « à une période char­nière », mais ressent, avant tout, de l’  »exci­ta­tion », à l’at­taque de cette saison sur terre battue.

L’essentiel, pour elle ? « [Prendre] comme toujours beau­coup de plaisir à être sur le court et donner le meilleur [d’elle‐même]. »

Article précé­dentDes quarts à Casa et Marbella
Article suivantFed et Serena en virtuel
Instagram
Twitter