AccueilWTAEt si Clijsters créait la surprise à l’US Open ?

Et si Clijsters créait la surprise à l’US Open ?

-

En février dernier, Kim Clijsters faisait son retour sur le circuit WTA après 7 ans d’absence. Un retour à la compé­ti­tion très bref en raison de la pandémie de coro­na­virus qui a mis un coup d’arrêt dans la planète tennis et spor­tive en géné­rale. Mais malgré cela, la Belge a faim de victoires et de matchs. Entre temps, elle s’est illus­trée dans des tour­nois d’exhibition, notam­ment à la World Team Tennis aux États‐Unis. Au vu de sa forme du moment, Kim Clijsters pour­rait bien être la surprise de cet US Open 2020.

Spécialiste des comebacks

D’abord, on sait que les come­backs, c’est son truc. En 2009, après presque deux ans et demi d’absence, elle revient sur le circuit lors de la tournée améri­caine, et parvient à jouer l’US Open à l’aide d’une wild‐card. À Flushing Meadows, elle écarte notam­ment les deux sœurs Williams et Caroline Wozniacki, avant de soulever le trophée et de devenir la première gagnante d’un Grand Chelem dotée d’une invitation. 

« C’est une pulsion en moi »

Les simi­li­tudes avec cette année sont donc assez flagrantes malgré son âge avancé (37 ans), et la Belge compte bien remettre ça : « J’ai hâte d’aller à New York et de jouer. Je n’ai pas joué un match complet en simple ou en double, mais j’ai joué beau­coup de sets et je me suis senti bien. Il est évident que rejouer un tournoi offi­ciel est la prochaine étape. » Et jouer contre des joueuses mieux clas­sées ne lui fait abso­lu­ment pas peur : « C’est une pulsion en moi. C’est ce qui me motive. Si je n’avais pas cette confiance que je pouvais encore jouer du bon tennis, alors je n’au­rais jamais commencé. Je sais qu’il me reste encore du bon tennis en moi. » Il lui reste main­te­nant le plus dur à accom­plir, lier les actes à la parole. 

Instagram
Twitter