Accueil WTA Hugo Lecoq: "On ne pensait pas qu'elle obtiendrait si vite un tel...

Hugo Lecoq : « On ne pensait pas qu’elle obtiendrait si vite un tel résultat »

-

A la fin de l’année 2008, Amélie Mauresmo choisit Hugo Lecoq comme entraîneur, celui qui fut son sparring partner lors des entraînements de l’équipe de France de Fed Cup. Quelques semaines plus tard, Amélie renaît de ses cendres. « On ne pensait pas qu’elle obtiendrait si vite un tel résultat » explique le coach au lendemain de sa victoire à Coubertin.

« On a fait un super boulot » se réjouit l’ancienne numéro un mondiale dans les colonnes de l’Equipe. « [Hugo] a cru en moi quand je lui ai proposé de bosser ensemble à la fin de l’année dernière. Il m’a tout de suite dit : « Amélie, je crois que tu as encore des capacités physiques, mentales et tennistiques ». Une nouvelle approche, ça aide aussi.« 
Le coach ne s’attendait pas à récolter les fruits aussi rapidement, au bout de quelques semaines de labeur : « On ne pensait pas qu’elle obtiendrait si vite un tel résultat. Ce n’est pas non plus un hasard, tellement il y a eu de rigueur dans le travail fourni par Amélie durant huit semaines cet hiver. Elle est maintenant sur la bonne trajectoire. Je n’avais peut-être pas une grande expérience de coach lorsque nous avons commencé à travailler ensemble, mais je connaissais bien Amélie et son entourage. Je me suis d’ailleurs servi de la relation qui existait entre elle et Loïc [Courteau], de la bonne humeur et de l’entrain qui régnaient entre eux, pour essayer de garder le même genre d’ambiance.« 
« Plusieurs choses ont fait que ça a marché, reprend Amélie. Le travail pointu avec Hugo, c’est sûr. […] Je n’oublie surtout pas le travail physique très dur effectué cet hiver [avec Xavier Moreau]. Plein de choses se mettent bout à bout, s’empilent pour que le puzzle ressemble à quelque chose. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas exprimée de la sorte sur le terrain.« 

Et l’ancienne lauréate à Wimbledon d’ajouter : « Si je peux m’enquiller quelques autres titres comme celui-là, cela m’ ira très bien.« . Amélie veut « cibler les objectifs » et fait l’impasse sur le tournoi de Dubaï.

Instagram
Twitter