AccueilWTAInquiétante Justine Hénin ?

Inquiétante Justine Hénin ?

-

Justine Hénin n’aura passé qu’un tour au tournoi de Berlin avant de dispa­raître, battue par la Russe Dinara Safina. (5–7, 6–3, 6–1). Inquiétant à quelques jours de Roland Garros. 

Le mois de repos pris après sa sévère défaite face à Serena Williams à Miami n’aura pas été si béné­fique que cela pour la n°1 mondiale. Justine Hénin a été éliminée en huitièmes de finale par la Russe Dinara Safina, 17ème mondiale, en 2 heures et 34 minutes de jeu. Après une première manche accro­chée mais fina­le­ment remportée par la Belge, la n°1 mondiale a ensuite subi le jeu de son adver­saire, commet­tant beau­coup trop de fautes directes pour espérer s’im­poser. La Wallonne n’a remporté que deux tour­nois cette saison à Sydney et Anvers. Mais plus que les titres, c’est le jeu de la cham­pionne qui inquiète à quelques jours de Roland Garros. Je suis bien sûr déçue, mais une chose est claire : Dinara était simple­ment meilleure que moi aujourd’hui, car j’ai manqué d’in­ten­sité dans mon jeu et de stabi­lité » analy­sait la Belge après match avant d’ajouter : « Je vais main­te­nant prendre quelques jours de repos, avant d’aller à Rome. Cette semaine était impor­tante pour moi en termes de confiance, je préfé­re­rais arriver à Roland Garros en ayant joué plus de matches sur terre battue. » Justine Hénin n’y arrive plus.  « Ce que je viens de vivre n’est pas rassu­rant. Il va falloir s’ac­cro­cher pour rebondir. Là, j’ai besoin de digérer. Ce n’est pas gai, mais il y a pire. […] J’ai envie de faire des choses, mais je manque de moyens pour l’ins­tant. Je n’ai plus cette hargne, cette rage de vaincre qui m’a amenée à gagner tant de tour­nois et à être numéro un. Cela n’a rien à voir avec ce que j’ai traversé en 2004. À l’époque, j’avais des ennuis de santé. Ici, je suis moins entre­pre­nante, moins courageuse. » 

Les jour­naux Belge n’ont pas manqué de souli­gner la défaite de la joueuse. Pour le quoti­dien La dernière heure, « Hénin a un peu moins la flamme » et d’ajouter : « Rien ne va plus pour la numéro un mondiale. » Le soir affirme lui que « la crise est profonde pour Hénin. […] Elle a implosé ». Le quoti­dien assure que la « joueuse traverse la plus grande crise de confiance de sa carrière. […] La seule chose qu’il faut espérer est qu’elle ne soit que passa­gère » espé­rait le journal fran­co­phone. La Libre résume le mieux la situa­tion : « Ce n’est pas vrai­ment ce dont elle avait besoin à deux semaines de Roland‐Garros… » Dinara Safina retrou­vera juste­ment Serena Williams en quarts de finale du tournoi de Berlin. L’Américaine a disposé faci­le­ment de la Polonaise Agnieszka Radwanska en deux sets (6–3, 6–1).

Instagram
Twitter