Accueil WTA Jankovic se sent « comme un papillon »

Jankovic se sent « comme un papillon »

-

Jelena Jankovic a connu une année 2009 dif­fi­cile. Déçue d’a­voir échoué de peu dans trois Grand Chelem en 2009, elle avait ten­té de don­ner du poids à son jeu, une erreur selon elle : « Je vou­lais être plus forte, mais ça a ralen­ti mon jeu et j’en ai per­du ma qua­li­té de dépla­ce­ment, qui est un atout consi­dé­rable dans le ten­nis fémi­nin moderne. J’ai vou­lu prendre du muscle, mais c’est contre ma nature, être plus puis­sante allait à l’en­contre de mon style de jeu tout en mou­ve­ment. J’ai mis du temps à m’en rendre compte, et ça m’a fait perdre confiance », a décla­ré la Serbe, qui a du coup chan­gé son fusil d’é­paule et per­du du poids par rap­port à 2009. Un « régime » qui a por­té ses fruits, avec des suc­cès pro­bants à Indian Wells et Rome, même si elle a échoué en finale. Jankovic se sent mieux : « Je me sens plus légère sur le court. J’ai per­du du poids, je me sens presque comme un papillon sur le court, et tout mon jeu s’en trouve modi­fié. Je suis assez petite (1.77 m, ndlr). Les autres filles sont puis­santes, elles tra­vaillent beau­coup la mus­cu. J’ai essayé de rat­tra­per mon défi­cit de puis­sance, mais j’en ai per­du ma vitesse. Maintenant je sais que prendre du muscle était une perte de temps, je suis reve­nue aux entraî­ne­ments habi­tuels, et mes résul­tats s’en res­sentent ».

Article pré­cé­dentHénin retrouve son jardin
Article sui­vantNadal a tou­jours faim
Instagram
Twitter