AccueilWTAJustine, que deviens-tu ?

Justine, que deviens‐tu ?

-

Cela fait cinq mois que le circuit féminin, et le tennis dans son ensemble est orphelin de Justine Hénin. La belge a profité de son retour de vacances pour donner de ses nouvelles sur son site Internet.

C’est vrai que cela semble très facile, mais nous avons beau­coup hésité avant de rédiger cet article. Finalement, déci­sion a été prise de vous retrans­crire inté­gra­le­ment le texte, ou plutôt la lettre, que Justine a mis à la dispo­si­tion des inter­nautes sur son site Internet. Donc voici des nouvelles de Justine, par Justine Hénin en personne :

 « Bonjour à tous,

Ca fait long­temps je sais ! Je m’en excuse. Le moment est venu de vous donner quelques nouvelles. J’ai passé un été magni­fique. Je ressen­tais un profond besoin de souf­fler et mes premières vraies vacances m’ont permis de bien décom­presser. C’est très agréable de décou­vrir cette nouvelle vie qui s’offre à moi. Avec curio­sité et sans pres­sion. J’apprends énor­mé­ment pour le moment et je profite de chaque plaisir simple du quoti­dien. Mais je reste très active en recherche perma­nente de nouveaux projets.

J’ai repris mes études. Je profite du calme à Monaco pour avancer dans mes cours. J’aimerais passer le jury central l’année prochaine. Je recon­nais que ce n’est pas facile mais c’est très enri­chis­sant et je ferai tout pour relever ce défi. Je suis aussi inter­venue pour la première fois dans un sémi­naire de coaching. Merveilleuse expé­rience à travers laquelle Carlos et moi avons eu la chance de partager notre vécu. Et puis je suis allée en Floride récem­ment pour inau­gurer notre académie là‐bas. C’est un projet passion­nant dans lequel j’ai envie de m’in­vestir davantage.

Comme vous le constatez, je n’ai pas le temps de m’en­nuyer. On me demande souvent si je pratique encore beau­coup de sport, malheu­reu­se­ment la réponse est non. Mon genou est devenu trop capri­cieux et je serai opérée dans quelques jours. J’ai hâte d’être réta­blie pour pouvoir me dépenser à nouveau. Je dois vous avouer que le tennis ne me manque pas. Je garde un senti­ment magique de cette période au cours de laquelle j’ai tant appris. Mais ma nouvelle vie me comble et je me sens plei­ne­ment épanouie.

Même si vous me croyez loin de vous, je reste tout près par la pensée. Merci à tous pour vos messages d’en­cou­ra­ge­ment et votre soutien éternel.

Je vous embrasse.
Justine »

Vous pouvez retrouver ce texte, ainsi que d’autres infor­ma­tions sur le site offi­ciel de Justine Hénin ! 

Article précédentHewitt de retour en Janvier
Article suivantChardy élimine Andreev
Instagram
Twitter