AccueilDopageLa fédé­ra­tion ukrai­nienne vole au secours de Yastremska

La fédération ukrainienne vole au secours de Yastremska

-

Contrôlée posi­tive à la mesté­to­lone le 24 novembre dernier, un stéroïde anabo­li­sant utilisé dans le trai­te­ment des faibles niveaux de testo­sté­rone, la joueuse ukrai­nienne Dayana Yastremska a reçu le soutien sans faille de sa fédération.

« Les infor­ma­tions sur le test de dopage positif de Dayana Yastremska sont sorties de nulle part. La Fédération de tennis d’Ukraine fait plei­ne­ment confiance à notre joueuse de tennis et est confiante qu’elle n’a pas violé les inter­dic­tions et n’a pas utilisé de produits figu­rants sur la liste de l’AMA (Agence mondiale anti­do­page). Nous espé­rons égale­ment que l’en­quête sur ce triste inci­dent prou­vera l’in­no­cence de notre athlète. Une équipe de spécia­listes haute­ment quali­fiés travaille déjà sur ce problème depuis quelques semaines. Tous ceux qui se penchent sur les circons­tances de l’af­faire compren­dront que ce médi­ca­ment ne peut pas être pris pour améliorer les résul­tats athlé­tiques des femmes. A ce stade, nous ne sommes pas auto­risés à publier d’autres infor­ma­tions », a écrit la fédé­ra­tion ukrai­nienne de tennis sur sa page Facebook. 

Instagram
Twitter