AccueilWTASeles, there is no place like home

Seles, there is no place like home

-

Monica Seles revient au Canada avec la casquette de joueuse de tennis. L’Américaine va jouer un match exhi­bi­tion à Toronto dans le cadre de la Rogers Cup. Contactée par les orga­ni­sa­teurs, l’an­cienne numéro 1 mondiale n’a pas hésité une seconde à accepter l’in­vi­ta­tion des orga­ni­sa­teurs. « J’ai immé­dia­te­ment donné mon accord. C’est un immense honneur, et une belle façon de conclure ma carrière. Le fait de revenir dans ce stade, la récep­tion, les signa­tures, les photos et les poignées de mains, me rappellent beau­coup de grands souve­nirs » Victorieuse quatre fois consé­cu­ti­ve­ment du tournoi, fina­liste une cinquième fois, Seles était la seule femme à réaliser cet exploit avec Violet Summerhayes (1899–1904). « C’est comme si j’étais à la maison. J’ai pris la bonne déci­sion. » Et comme contait l’os­ca­risée Judy Garland sous les traits Dorothy dans Le magi­cien d’Oz, « there is no place like home. »

Article précédentImmuable Nadal
Article suivantTranquille comme Simon