Accueil WTA Sharapova : "L’ITF a insisté pour que je cache le fait que...

Sharapova : « L’ITF a insisté pour que je cache le fait que je prenais du meldonium »

-

Dans l’émission #Vamos de Movistar+, Maria Sharapova, jeune retraitée des courts depuis février, revient sur l’annonce de son contrôle positif au meldonium en mars 2016. Après ce moment, la Russe n’a plus jamais été au niveau qui a été le sien pendant plus de dix ans, faisant d’elle une quintuple lauréate en Grand Chelem.

L’ancienne numéro 1 mondiale raconte comment elle a vécu cet épisode comme le rapporte puntodebreak : « Après la conférence de presse, j’ai supprimé tous les réseaux sociaux de mon téléphone pour me protéger, garder ma santé mentale et m’éloigner des opinions et des jugements. Je ne m’étais jamais souciée de ce que les gens pensaient de moi, mais soudainement, ça arrive et tu te soucies de ce qu’ils savent et pensent. Et ça m’a contrarié… S’il y a plusieurs personnes dans une équipe, chacune se consacre à son domaine et nous étions habitués à prendre quelque chose qui aggravait ma santé et non mes performances. J’ai arrêté de travailler avec ce médecin en 2013 car je voulais une approche plus naturelle. J’ai continué à prendre trois substances dont il m’avait parlé, dont le mildronate (le meldonium). J’ai dit à mon responsable de vérifier cette liste en fin d’année 2015. Mais il avait des problèmes personnels et il n’a pas vérifié. C’était une erreur. L’ITF a insisté pour que je cache le fait que je prenais du meldonium. Mais c’était éloigné de la vérité car j’ai pris quelque chose de légal pendant de nombreuses années. C’était douloureux et violent. Je me sentais très vulnérable… Un an plus tard, quand j’ai lu le rapport qui a réduit ma peine, je me sentais libre. Le tribunal n’était pas d’accord avec l’ITF. Je n’ai pas caché le fait que je prenais du meldonium. »

Instagram
Twitter