AccueilWTAWTA – BaliAu bout du rouleau !

Au bout du rouleau !

-

Son 83ème match de la saison était celui de trop ! Marion Bartoli termine son année sur un abandon, dès son entrée en lice aux Masters B de Bali.

Elle laisse son adver­saire du jour, l’Espagnole Anabel Medina Garrigues, accéder aux demi‐finales, 4–6 7–6(7) 1–0 ab. Malgré deux balles de match dans le deuxième set, la douleur était trop forte pour la Tricolore, qui ne pourra donc pas faire honneur à son statut de tête de série numéro une. En larmes, elle quitte le court, inca­pable de marcher, blessée à la cheville droite. Il faut dire qu’a­près avoir joué un match à Istanbul, en rempla­ce­ment de Maria Sharapova, la semaine dernière, enchaîner avec Bali pouvait sembler risqué. La Française le paie au prix fort avec ce coup dur, qui, espérons‐le, ne l’empêchera pas de préparer correc­te­ment 2012. La durée d’in­dis­po­ni­bi­lité, comme la nature exacte de la bles­sure, ne sont pas encore connues.

C’est en tous cas la conclu­sion d’une année 2011 réussie, qui la voit finir à la neuvième place mondiale. Demi‐finaliste à Roland Garros et quart de fina­liste à Wimbledon, elle a aussi remporté deux tour­nois, à Eastbourne et Osaka, n’échouant qu’en finale à Indian Wells. La trêve sera l’oc­ca­sion pour Bartoli de réflé­chir à un programme allégé pour l’an prochain. Jugez plutôt : 28 matches disputés de plus que la saison dernière, c’est l’équi­valent de quatre tour­nois du Grand‐Chelem menés à terme. Conserver sa place parmi les 10 meilleures joueuses du monde passe peut‐être par un chan­ge­ment de stra­tégie. A suivre.

Bartoli aban­donne
Bartoli : « Bali, c’est le paradis ! »
Bartoli : « Mon corps avait besoin d’un break »
Pas de Masters pour Bartoli

Découvre la collec­tion femme d’Adidas créée par Stella McCartney

Instagram
Twitter