AccueilWTAWTA - CincinnatiHallucinante Kim Clijsters

Hallucinante Kim Clijsters

-

C’est un exploit extra­or­di­naire qu’a réalisé Kim Clijsters cette nuit à Cincinnati. La Belge s’est quali­fiée pour le deuxième tour après avoir battu Marion Bartoli, 6–4, 6–3, plus de deux ans après son dernier match.

Les vraies cham­pionnes ne meurent jamais. Absente du circuit WTA depuis le mois d’avril 2007, Kim Clijsters faisait cette nuit son retour contre Marion Bartoli au premier tour du tournoi de Cincinnati. Victorieuse à Stanford après avoir battu Venus Williams en finale, la Française est une joueuse en pleine confiance, rare­ment désta­bi­lisée quand son jeu est en place. Et pourtant.

Le match n’avait pas encore choisi son camp dans sa première partie, Clijsters menant 4–0 avant de se faire rejoindre à 4 jeux partout. Et comme à ses plus belles heures, l’an­cienne numéro 1 mondiale a fait la diffé­rence dans les moments chauds, l’au­dace retrouvée, pour s’im­poser fina­le­ment 6–4, 6–3. En effet, la Belge a converti 4 balles de break sur 6, quand la Française a dû se contenter de 2 sur 10.
« J’étais vrai­ment excitée d’être sur le terrain. Je me suis telle­ment entraînée pour y arriver », avouait la cham­pionne belge. « C’est bon d’être de retour après tous les matchs de prépa­ra­tion. Je suis impa­tience de jouer un autre match, que ce ne soit pas déjà fini après mon premier. »

Mise au supplice sur son service, et coupable de cinq double fautes, Marion a été impres­sionnée par son adver­saire, qui semble déjà prête pour le très haut niveau. « C’est extra­or­di­naire le niveau qu’elle atteint sans avoir joué pendant deux ans. Avant qu’elle ne prenne sa retraite, son coup droit était moins constant que son revers, mais aujourd’hui, j’ai ressenti le contraire. Quand je l’écar­tais côté droit, elle reve­nait avec des coups incroyables. Le façon dont elle se déplace demeure magnifique. »

Le tournoi ne fait que commencer, et Kim Clijsters jouera contre Patty Schnyder au prochain tour. La Suissesse s’est faci­le­ment débar­rassée de Gisela Dulko, 6–4, 6–0. Contemporaine de la meilleure des Kim, Schnyder, menée 5–2 dans son tête‐à‐tête avec la Belge, était ravie du retour de celle‐ci. « Elle a manqué au circuit. Elle a toujours été une des joueuses préfé­rées du public, et une grande spor­tive », racon­tait Schnyder. « J’espère vrai­ment qu’elle apprécie à nouveau d’être ici, et qu’elle va rester un moment. Je ne la voyais pas exces­si­ve­ment heureuse quand elle a décidé de se retirer. Maintenant, elle est épanouie. »

On le voit, le tennis, le retour et la person­na­lité de Kim font l’una­ni­mité, parmi le public et ses pairs. Le tennis féminin, qui souffre quelque peu d’une crise iden­ti­taire, vient de retrouver avec succès l’une de ses plus grandes ambassadrices.

Article précédentChardy qualifié vers Murray
Article suivantNuit bleue au Canada