AccueilWTAWTA – CincinnatiSerena écrase Ivanovic pour une première

Serena écrase Ivanovic pour une première

-

C’est fini à Cincinnati ! Serena Williams s’est imposée 6–4 6–1 en 1h04 face à Ana Ivanovic en finale. L’Américaine est montée en puis­sance tout au long de la rencontre pour fina­le­ment remporter la rencontre assez faci­le­ment. C’est une première pour elle, qui n’avait jamais glané le titre dans l’Ohio.

Une moitié de set. L’illusion n’a pas été plus longue pour Ana Ivanovic. Auteure d’un excellent début de match, la Serbe prend Serena Williams à la gorge et la breake d’en­trée. À 3–1, elle obtient même trois balles de double break. En vain. À ce moment‐là, Ivanovic domine tota­le­ment le jeu au point que le premier set semble lui être promis. Mais face à la cham­pionne qu’est Serena, il ne faut pas rater l’oc­ca­sion de la distancer. Dès le jeu suivant, l’Américaine réalise le break et recolle. Elle continue sur cette lancée jusqu’à 5–4 en sa faveur. Ana Ivanovic, au service, craque complè­te­ment et donne la première manche à son adver­saire avec deux double fautes d’af­filée à la clé (6–4). Le deuxième set n’aura pas du tout la même allure. La lauréate de 17 Grands Chelems laisse le second jeu à son adver­saire avant de dérouler. Elle enchaîne pour s’im­poser 6–1 sur un nouveau jeu blanc. Ivanovic n’était plus là dans ce set, en témoigne le bilan de 27 point à 10 remportés par Serena au cours de ce deuxième acte !

Malgré une mauvaise entame, Serena a dévoré Ivanovic

Mais la Serbe devrait tout de même garder un bon souvenir de sa semaine. Ayant notam­ment réalisé un match‐référence en demies, face à Maria Sharapova, elle confirme sa bonne forme cette saison et va conforter sa place dans le top 10. Son prochain chal­lenge sera de pour­suivre dans cette même dyna­mique à l’US Open, alors qu’elle n’a plus passé les demi‐finales d’un Grand Chelem depuis son sacre à Roland Garros en 2008. 

Il ne fait aucun doute que Serena aussi soit satis­faite de son parcours à Cincinnati ! Il faut dire que cette 62e victoire en finale sur le circuit WTA a dû avoir un goût parti­cu­lier. En effet, fait rare pour Serena Williams : elle n’avait jamais gagné à Cincinnati. Alors qu’elle avait buté sur Victoria Azarenka en finale l’année dernière, ce « manque­ment » est enfin corrigé. En plus de marquer (encore) l’Histoire, elle se posi­tionne comme la grande favo­rite à l’US Open. Car au final, ce n’est pas une Serena Williams à son meilleur niveau qui s’im­pose. Simplement une Serena « moyenne ». Et cela suffit pour conquérir le titre d’un tournoi au plateau presque aussi relevé que le sera celui de Flushing Meadows. Les images de Serena Williams à Wimbledon semblent loin. Très loin.

C’est la période des soldes chez Tennis-Point.fr

Instagram
Twitter