Accueil WTA WTA – Copenhague Wozniacki détrô­née par Kerber

Wozniacki détrônée par Kerber

-


Angelique Kerber rem­porte le tour­noi à Copenhague. En finale, l’Allemande s’im­pose en deux manches, 6–4, 6–4, contre Caroline Wozniacki, double tenante du titre. Kerber s’ad­juge le second titre de sa car­rière et met un peu plus en lumière les dif­fi­cul­tés éprou­vées par la Danoise cette saion.

Caroline Wozniacki n’est plus invin­cible sur ses terres. A Copenhaghe, la Danoise ne signe pas une troi­sième vic­toire d’af­fi­lée après les titres gagnés en 2010 et 2011. La Danoise s’ar­rête à 14 matchs sans défaite. La quin­zième marche était trop haute. La faute à Angelique Kerber qui se montre bien plus solide pour ins­crire son nom au pal­ma­rès de l’é­tape danoise. L’Allemande s’im­pose en deux sets 6–4, 6–4. Et oui, même au Danemark, l’an­cienne numé­ro un mon­dial ne gagne plus. Wozniacki n’a plus rem­por­té de titre depuis New Haven en août der­nier. Soit une éter­ni­té pour une joueuse qui veut conti­nuer à jouer les pre­miers rôles dans le cir­cuit fémi­nin. Depuis le début de sai­son, son jeu est beau­coup tro irré­gu­lier pour espé­rer sou­le­ver des tro­phées. Le public danois l’a com­pris à ses dépens ce dimanche. Au regard de ses décla­ra­tions ces der­niers mois, Caroline n’a jamais sem­blé s’in­quié­ter de cette spi­rale néga­tive. Pourtant la chute au clas­se­ment pour­rait s’ac­cen­tuer en conti­nuant ain­si. Tout le contraire d’Angelique Kerber qui est en pleine progression.

« Ce match face à Jankovic m’a don­né beau­coup de confiance et je suis impa­tiente de dis­pu­ter la finale face à Caroline. Ce sera un gros com­bat men­tal et phy­sique car on se connaît par coeur. » Voilà ce que disait la nou­velle reine de Copenhague au sor­tir de sa vic­toire en demi‐finale face à Jankovic. Après les paroles, les actes. Angelique a rai­son. En pleine confiance, elle maî­trise par­fai­te­ment la ren­contre. Dans cha­cun des sets, elle par­vient à confir­mer sa domi­na­tion en brea­kant dans les moments impor­tants. Et mal­gré quelques coups sublimes de la Danoise, Kerber reste calme. C’est bien elle la plus régu­lière sur le ter­rain. Sa patte gauche balade la Danoise. Elle se sent à l’aise sur cette sur­face et aligne 30 coups gagnants contre 16 pour son adver­saire. Une stat qui récom­pense les prises d’i­ni­tia­tives de l’Allemande et com­pense ses 29 fautes directes. Wozniacki, en déli­ca­tesse avec sa che­ville ‑elle fait appel au méde­cin en début de second set‐ n’a pas les armes pour contrer la quin­zième mondiale. 

Kerber s’ad­juge le second tro­phée de sa car­rière après le titre gla­né à Coubertin. Avec cette nou­velle vic­toire, la joueuse prouve qu’elle fran­chit défi­ni­ti­ve­ment un palier cette sai­son. Après Sharapova, Bartoli et Li Na, c’est donc une qua­trième joueuse du Top 10, en l’oc­cur­rence Wozniacki, qui subit la loi de l’Allemande cette sai­son. De quoi envi­sa­ger encore de beles per­for­mances pour la suite de la saison.

La tenue de Caroline Wozniacki, ici !

Instagram
Twitter