AccueilWTAWTA - FèsMathilde Johansson, le goût de la victoire

Mathilde Johansson, le goût de la victoire

-

Mathilde Johansson se qualifie pour les demi‐finales à Fès. La Française dispose de Petra Cetkovska, 6–3 6–4, en 1h19. Elle jouera contre Irina Camelia Begu ou Laura Pous Tio pour une place en finale.

Le livre « Grand Chelem, mon amour » est dispo­nible. Retrouvez les 40 matches de légendes de la décennie 2001–2011. Un livre de la rédac­tion de GrandChelem/Welovetennis.

« J’espère que ça va conti­nuer comme cela jusqu’à la fin de la semaine ! », confiait une Mathilde Johansson heureuse, hier, à l’issue de sa victoire sur Shahar Peer, à Fès. La Française a été un peu plus exaucée : aujourd’hui, elle se qualifie pour les demi‐finales du tournoi. Mieux, elle s’offre une sacrée cliente, Petra Cetkovska, tête de série numéro trois. Cetkovska, c’est une discrète 30ème joueuse mondiale, qui pointe, en ce moment, aux meilleurs clas­se­ments de sa carrière. Une joueuse loin d’être évidente à négo­cier, même si 2012 lui offre, pour le moment, un maigre ratio de six victoires pour sept défaites. Mais avec une Johansson, en recherche de sensa­tions, la rencontre s’an­non­çait délicate…

L’obstacle a été parfai­te­ment abordé, puis surmonté. Mathilde s’est montrée plus solide que son adver­saire dans tous les compar­ti­ments du jeu. Trouvant rapi­de­ment la faille côté revers, elle a insisté dans cette veine, en cher­chant toujours plus de longueur et d’angle. En face, Cetkovska l’aide bien, commet­tant pas mal de fautes durant le premier set. Dans le deuxième, la Tchèque breake d’en­trée, mais on voit la Tricolore capable de revenir. Elle débreake en effet, puis prend l’avan­tage à son tour. En fin de match, on la sent plus friable et un peu moins saignante. Mais elle parvient à conclure sur une ultime accé­lé­ra­tion de coup droit. Verdict : une victoire 6–3 6–4 méritée, en 1h19.

« J’espère que ça va conti­nuer »

Plus que la victoire, c’est la dyna­mique qui compte : Mathilde Johansson semble avoir enfin trouvé la clef et lancé sa saison 2012. Cette semaine mira­cu­leuse vient effacer – tout du moins, estomper – quatre mois de peines et de galères. Dix défaites consé­cu­tives, ça vous mine une joueuse… Avec un premier succès, d’abord en quali­fi­ca­tions ; puis, une défaite, mais un coup du sort et un savou­reux statut de lucky loser ; et, enfin, trois victoires consé­cu­tives : une face à Nadia Lalami pour prendre confiance ; une, face à Shahar Peer, au mental ; et une autre, face à Cetkovska, pour se rassurer dans le jeu. Résultat : la Française est en demi‐finale d’un tournoi WTA. Ca ne lui était plus arrivé depuis février 2011. Elle va prendre aussi près de 150 points… 108ème mondiale, elle est assurée de revenir dans le top 100, à la 87ème place, lundi, et peut‐être mieux encore. 

Elle tentera de rallier la finale du tournoi face à Irina Camelia Begu ou Laura Pous Tio. Autant dire que son tableau paraît plutôt ouvert… Attention, néan­moins, à ces deux joueuses capables de perfer sur terre. Affaire à suivre.

3 heures de tennis coaché(e) par Lionel Roux, entraî­neur de l’équipe de France de Coupe Davis, c’est possible avec la TennisBox !

Article précédentHumour time, by Azarenka
Article suivantMurray qualifié