AccueilWTAWTA FinalsDel Potro gagne deux tie-breaks à zéro contre Tsonga

Del Potro gagne deux tie‐breaks à zéro contre Tsonga

-

Jo‐Wilfried Tsonga s’est incliné face à un peu plus fort que lui sur deux jeux déci­sifs vrai­ment déci­sifs. Le numéro 1 fran­çais a commis trop de fautes directes sur service adverse. Avec la défaite de Davydenko dans l’autre match, Tsonga est mathé­ma­ti­que­ment éliminé. 

Quand la première balle de Tsonga va, tout va… un peu mieux. C’est la première impres­sion qui se déga­geait à l’entame du premier set. Malgré un break concédé d’entrée, le Manceau trou­vait la bonne carbu­ra­tion et recol­lait vite à 2–2 avant de commencer à lâcher les séries d’aces, ceux qu’on avait un peu attendu contre Davydenko : un mo‐mo‐motus, le fameux quatre aces à la suite à 3–3 et Del Potro allait s’asseoir avec la même tête qu’André Agassi à Wimbledon quand il essuyait les salves d’Ivanisevic sans bron­cher. Jeu blanc contre jeu blanc, le Français et l’Argentin faisaient dans la sobriété sur leur enga­ge­ment. Ils attei­gnaient tran­quille­ment ce qu’ils étaient venus cher­cher : un tie‐break, le troi­sième de Tsonga en quatre sets. Mais le jeu décisif révé­lait l’autre senti­ment latent du 1er set : sans être mons­trueux, Del Potro était un tantinet plus solide du fond, commen­tant moins de fautes directes, se montrant même très entre­pre­nant pour venir finir au filet (quelque chose qu’on ne l’avait pas encore vu faire, même à l’US Open). Ce sont juste­ment les fautes directes qui mettaient Tsonga dans le zag sur les points de 3–2 à 4–3. Del Potro finis­sait le travail sans trem­bler (7–4).

Rebelote au 2ème set, un mauvais départ de Jo ne l’empêchait pas de se remettre en selle en montant enfin son niveau de jeu du fond. 2–0, 2–2 quelques minutes plus tard et nous voilà reparti pour un galop d’entraînement des deux jeunes loups sur leur service, entre­coupé ici ou là de points à la Tsonga : service, agres­sion en deux coups et volée amortie. Mais en servant le premier dans ce deuxième set, Del Potro pouvait mettre la pres­sion sur le Français lors du money‐time. Elle arri­vait à 5–4. Mené 15–30 sur son enga­ge­ment, Jo sortait la version Noah : double smash en exten­sion pour revenir à 30 égalité, volée tran­chante pour le 40–30, et couver­ture « Passe‐moi si t’es un homme » pour recoller à 5 partout, et deux jeux blancs après, aller arra­cher un nouveau tie‐break. Del Potro s’y révé­lait encore un sacré loustic. Acculé par des attaques parfai­te­ment placées du numéro 1 fran­çais, il sortait le passing qui tue pour s’offrir un 5–2 et deux services à suivre. Une double faute sur le coup suivant rassu­rait sur l’humanité du garçon, pour le reste l’Argentin ne trem­blait pas pour finir sur sa 3ème balle de match. 

Del Potro reste en lice pour le 2ème billet derrière le vain­queur du match Djokovic‐Davydenko.

Instagram
Twitter