AccueilWTAWTA FinalsMerci, Kerber et Radwanska !

Merci, Kerber et Radwanska !

-

Ouf ! Après une première journée en demi‐teinte, où aucune surprise n’est venue ponc­tuer ce début de Masters, on a enfin vibré. Pour cela, on peut remer­cier quatre femmes. Les deux premières têtes série Victoria Azarenka et Maria Sharapova d’une part. Mais surtout Angelique Kerber et Agnieszka Radwanska. Pourquoi ? Mais on va vous l’expliquer…

On l’a lu sur vos commen­taires, on a deviné vos moues derrière vos écrans. Vous n’avez trouvé aucun intérêt à la première journée de Masters qui s’est déroulée mardi. Sharapova, Williams et Radwanska avaient logi­que­ment fait respecter leur domi­na­tion sur de fébriles Errani, Kerber et Kvitova. Mais le passé c’est le passé. Il fallait être présent hier. Il fallait regarder ces matchs abso­lu­ment incroyables que nous ont livré ces femmes. Bon Serena Williams a encore maîtrisé son match contre Na Li. Admettons, regarder du côté de l’Américaine aurait été inutile. Mais alors derrière…

Mieux valait posséder une bonne dose de caféine pour suivre ce qui s’est déroulé. Victoria Azarenka effec­tuait son entrée en lice. Face à elle, Angelique Kerber, quelque peu marty­risée par Serena mardi. L’Allemande n’avait rien à perdre, là où la Biélorusse devait se rassurer avant le duel tant attendu de cet après‐midi contre l’Américaine. Tous ces para­mètres réunis ne lais­saient pour­tant pas présager ce qui allait se passer : un match incroyable de 3h06, deux tie‐breaks disputés par deux lionnes sur le court central d’Istanbul. Malgré le statut d’archi‐favorite d’Azarenka, Kerber ne s’est pas démontée. Pas cette fois. Elle a mérité sa place au Masters et n’a pas voulu se montrer aussi timorée que face à Serena Williams. Et même si la numéro un mondiale s’en sort en trois manches 6–7(11) 7–6(2) 6–3, Angelique peut sortir grandie de son tout premier Masters. La diva a du cran. « Vika a joué de manière incroyable lors de ces deux balles de match. Elle a joué de manière complè­te­ment incroyable. Je ne pouvais vrai­ment rien faire. J’ai donné le meilleur de moi‐même aujourd’hui, mais Vika a trop bien joué dans les moments impor­tants. Evidemment, je suis un peu triste d’avoir perdu ce match, mais la qualité était incroyable – il y a, tout simple­ment, forcé­ment une gagnante et une perdante. Et Vika a gagné aujourd’hui. J’ai été heureuse d’avoir parti­cipé à ce match superbe. L’atmosphère était formi­dable. »

Dans l’autre poule, Maria Sharapova est promise à la première place. Une seule femme semblait jusqu’ici en mesure de la faire douter : Agnieszka Radwanska. Au meilleur de sa forme cette saison, la Polonaise a traduit en actes les espoirs fondés sur elle. Très concen­trée, elle a emmené Masha dans un match complè­te­ment fou, où la quatrième joueuse mondiale a souvent poussé à la faute la Russe. Cette dernière s’en est fina­le­ment sortie pour valider sa quali­fi­ca­tion, mais au prix de quels efforts ! 3h12 de jeu, trois manches 5–7 7–5 7–5. La barre a de nouveau été placée très, très haute. Sharapova est lucide sur le niveau de son adver­saire du jour : « Il y a une raison pour laquelle Radwanska est la quatrième joueuse mondiale. Sa capa­cité à anti­ciper où la balle va et à la renvoyer, peu importe s’il s’agit d’un coup puis­sant ou d’un slice lent sans aucun rythme. Elle vous fait toujours travailler. Et elle l’a fait jusqu’à la fin. J’ai trouvé un moyen de le faire, mais ce n’était pas facile ».

Ce soir, le choc oppo­sera les fina­listes de l’US Open Victoria Azarenka et Serena Williams. Avant ça, Angelique Kerber jouera son dernier match face à Na Li, pour sortir avec les honneurs. La journée se clôtu­rera par l’en­trée en lice de Samantha Stosur, rempla­çante de Petra Kvitova. Elle tentera de se défaire de Sara Errani, qui n’a pour sa part plus le droit à l’er­reur si elle veut se quali­fier. Un seul mot d’ordre, mesdames : faites nous plaisir !

Sharapova et Serena qualifiées
Kerber : « Une gagnante, et une perdante »
Azarenka a « pris son destin en main »

Instagram
Twitter