AccueilWTAWTA - Indian WellsLa rivière Pennetta sort de son lit

La rivière Pennetta sort de son lit

-

Il faudra fort probablement compter sur elle en 2014. Revenue de l’enfer du top 200 après une longue période d’absence, Flavia Pennetta revit depuis quelques mois. L’Italienne est en finale du tournoi d’Indian Wells à la faveur d’une victoire de prestige contre la tête de série numéro 1 Na Li 7–6(5) 6–3. Elle affrontera Agnieszka Radwanska pour tenter d’ouvrir son compteur cette saison.

S’il y a bien quelque chose qu’en général une joueuse ayant flirté pendant long­temps avec le top 10 et le top 20 n’ou­blie pas, c’est le goût inimi­table que ce type de clas­se­ment a. Surtout quand on est une battante. Et Flavia Pennetta est proba­ble­ment de cette trempe là. L’Italienne a connu les affres des profon­deurs du clas­se­ment entre 2012 et 2013, la faute à une bles­sure qui l’a tenue éloi­gnée des courts pendant prati­que­ment six mois. Le temps de perdre suffi­sam­ment de points pour se retrouver au 166e rang mondial et devoir gravir de nouveau, à 30 ans passés, les marches du succès par des chemins plus obscurs.

Mais que ça semble déjà loin tout ça. Ou du moins au vu de sa perfor­mance du soir, que ça semble tota­le­ment oublié. Aujourd’hui, Flavia Pennetta est de retour parmi le gotha et le prouve une nouvelle fois après sa demi‐finale à Flushing Meadows et son quart à l’Open d’Australie. La victime du jour ? Na Li, qui l’avait juste­ment dominée à Melbourne. La Chinoise, pour­tant grande favo­rite du tournoi, s’est montrée quelque peu fébrile. Comptabilisant en tout neuf double fautes et moins de la moitié de points pris derrière sa première balle (25/52), elle n’a pas donné l’im­pres­sion de pouvoir contester à l’Italienne cette place en finale. Pourtant, cette dernière n’a pas non plus été flam­boyante sur un plan statis­tique, présen­tant des chiffres tout juste corrects, mais quoi­qu’il en soit supé­rieurs à ceux de son adver­saire du jour.

En finale, c’est un nouveau défi qui se présen­tera à la sulfu­reuse Flavia. Après la tête de série numéro 1, ce sera à la numéro 2 de faire son entrée sur la piste. Agnieszka Radwanska n’en est pas pour autant fonciè­re­ment infé­rieure à son homo­logue chinoise. Juste diffé­rente dans le style de jeu. Et ce n’est pas sûr que cela fasse les affaires de Pennetta. D’autant que la Polonaise présente un ratio assez énorme de victoires en finale avec 13 titres glanés sur 18 finales jouées. C’est très fort. Mais cela fera‐t‐il assez peur à l’Italienne ? Réponse demain !

Article précédentDolgopolov l’intrus
Article suivantDel Potro s’entraîne