AccueilWTAWTA – LyonBastien Fazincani : « Zavatska a plus peur d’une dictée en fran­çais que…

Bastien Fazincani : « Zavatska a plus peur d’une dictée en français que d’une grosse séance d’entraînement »

-

Coach de la jeune joueuse ukrai­nienne Katarina Zavatska (21 ans, 123e mondiale), Bastien Fazincani (NDLR : Il est coach au sein de la All In Tennis Academy) que l’on connait bien à Welovetennis, est donc à l’Open 6ème Sens de Lyon pour vivre son premier tournoi en période Covid‐19. Avant que sa joueuse ne rentre dans le vif du sujet, on a fait un point avec lui sur ce qui va rendre ce tournoi assez parti­cu­lier. Selon le parcours de Zavatska, il a promis d’in­ter­venir plusieurs fois pour nous donner ses impressions.

« C’est vrai que pour moi c’est un baptême du feu. Après, j’ai envie de dire que bulle ou pas bulle, on a fina­le­ment le même rythme que dans un tournoi normal. La vie d’une joueuse, celle d’un coach, et de son prépa­ra­teur physique c’est quand même avant tout le court, l’en­trai­ne­ment, la salle de gym, le repos, les repas. Après c’est vrai que quelques fois on peut se faire un restau­rant, sortir un peu, mais on est quand même concentré sur le tennis. Donc, je me suis vite mis dans le bain d’au­tant que Katarina est une fille qui est tonique, sérieuse mais qui ne se prive pas pour faire des blagues. Je suis aussi accom­pagné de son coach physique, ce qui fait que l’on arrive à s’oc­cuper, à remplir les temps morts plus faci­le­ment. Par exemple, on a mis une grosse pres­sion (rires) sur Katarina au début quand on est arrivé sur Lyon. Comme elle est en train d’ap­prendre le fran­çais, on lui a fait croire que chaque soir on allait lui concocter une dictée. J’avoue qu’elle était presque terri­fiée, plus que quand je lui annonce un entraî­ne­ment qui va être très long et dur physiquement. »

NB : Katarina Zavatska jouera son premier tour ce mardi face à une joueuse qualifiée. 

Instagram
Twitter