AccueilWTAWTA - LyonYastremska : "Physiquement, je me sens bien. Mais mentalement, je suis très...

Yastremska : « Physiquement, je me sens bien. Mais mentalement, je suis très fatiguée »

-

Qualifiée pour la cinquième finale de sa carrière sur l’Open 6e sens – Métropole de Lyon, une semaine après avoir quitté en urgence son pays, l’Ukraine, suite à l’in­ter­ven­tion des troupes mili­taires russes, Dayana Yastremska était émue par le soutien du public lyon­nais en confé­rence de presse d’après match. 

Après avoir mis plus de 2h30 pour venir à bout de la Roumaine Cirstea en demi‐finale, la joueuse de 21 ans va affronter la Chinoise Shuai Zhang ce dimanche en finale (15h). Et si elle affirme se sentir bien physi­que­ment, menta­le­ment, ça commence à coincer. 

« En venant ici, je ne m’at­ten­dais pas à avoir autant de soutien de la part du public. J’ai reçu de nombreux messages de soutien. Lors de mes matchs, je vois beau­coup de drapeaux ukrai­niens et j’en­tends beau­coup de gens qui m’en­cou­ragent dans ma langue. Cela aide beau­coup. Je tiens à remer­cier tout le monde car sans ce soutien, je n’au­rais proba­ble­ment pas eu la force de m’im­poser. Il est diffi­cile de décrire ce que je ressens en ce moment. Physiquement, je me sens bien. Mais menta­le­ment, je suis très fatigué. Nous devons nous accro­cher, il ne reste qu’un seul match. J’espère avoir la même énergie pour la finale. Je suis très impliqué dans tout ce qui se passe dans mon pays. Je lis les nouvelles jusqu’aux petites heures du matin, je reçois beau­coup de messages de personnes que je connais qui sont là‐bas. Je ne dirais pas que je dors très bien. Je me réveille toujours fatigué. Les Ukrainiens sont forts et ils le prouvent. Peut‐être que je le suis aussi. »