AccueilWTAWTA – MiamiAndreescu : « J’ai parfois l’im­pres­sion d’être une pieuvre, d’avoir huit jambes »

Andreescu : « J’ai parfois l’impression d’être une pieuvre, d’avoir huit jambes »

-

Bianca Andreescu n’a que 20 ans mais c’est déjà une grande cham­pionne. La Canadienne l’a une nouvelle fois prouvé en attei­gnant la finale du Miami Open après un nouveau match mara­thon de près de 3h face à Maria Sakkari en demi‐finale. Lauréate de l’US Open 2019, son année blanche en 2020 nous a presque fait oublier à quel point elle est une joueuse complète autant physi­que­ment que menta­le­ment. S’exprimant en confé­rence de presse d’après match, Bianca s’est même comparée à une pieuvre…

« Oui, c’est vrai que j’ai pris beau­coup d’ex­pé­rience après ces trois match diffi­ciles (contre Anisimova, Muguruza et Sorribes Tormo, ndlr), j’ai creusé et j’ai trouvé un moyen. Parfois, j’ai litté­ra­le­ment l’im­pres­sion d’être une pieuvre sur le court, j’ai l’im­pres­sion d’avoir huit jambes. C’est fou. Parfois, je ne sais même pas comment j’ar­rive à réaliser certains coups. Mais c’est cet esprit combatif que j’ai toujours eu en moi sans jamais aban­donner. Et comme je l’ai dit, grâce à l’ex­pé­rience, vous apprenez à trouver des moyens de faire face à des circons­tances comme celles‐ci. »

Instagram
Twitter