AccueilWTAWTA - OsakaWatson dans l'histoire de son pays

Watson dans l’histoire de son pays

-

Elle l’a fait ! Heather Watson remporte le titre à Osaka. Elle s’im­pose, en finale, face à Kai Chen Chang, 7–5 5–7 7–6(4), au terme d’un match au couteau, en 3h11 de jeu.

19 breaks en 36 jeux de service, la nervo­sité était au rendez‐vous pour chacune de ces deux filles, jamais vain­queur sur le circuit prin­cipal. A ce jeu‐là, c’est Heather qui s’en tire le mieux. Elle remporte la première manche 7–5 et va jusqu’à servir pour le match dans la deuxième, menant 5–3. Mais Kai Chen Chang ne lâche pas l’af­faire, débreake et coiffe au poteau la native de Guernsey, 5–7. Surfant sur cette dyna­mique, elle prend le service de sa vis‐à‐vis dans le troi­sième set. Watson bataille, revient à hauteur et arrache un tie‐break. Dans cet exer­cice, elle prend rapi­de­ment les devants. Et conclut 7–5 5–7 7–6(4), en 3h11.

Après l’échec de Laura Robson en finale, à Guangzhou, il y a trois semaines, Heather Watson endosse le costume d’hé­ri­tière couronnée du tennis féminin britan­nique : elle devient, à 20 ans, la première joueuse de son pays à remporter un titre WTA depuis 24 années. Il fallait remonter à Sara Gomer, en 1988, pour noter une perfor­mance simi­laire. A l’époque, Gomer, ex‐46ème joueuse mondiale, avait gagné le tournoi d’Aptos, face à Robin White, 6–4 7–5. Par ailleurs, Watson, 71ème mondiale lundi dernier, entrera demain dans le top 50, à la 49ème place. Septième joueuse la plus jeune du top 100, deuxième du top 50… Bravo !