AccueilWTAWTA - RomeKerber : "La terre bleue n'était pas si mauvaise"

Kerber : « La terre bleue n’était pas si mauvaise »

-

Angelique Kerber s’est tirée d’un mauvais pas, hier, à Rome. L’Allemande s’im­pose en trois manches face à Anastasia Rodionova. Elle étren­nait, pour l’oc­ca­sion, le meilleur clas­se­ment de sa carrière, une 11ème place mondiale, et un nouveau statut. Enfin, Angelique aborde le sujet de la terre, bleue ou rouge, avec un avis pas si négatif…

« C’était des condi­tions très diffi­ciles parce qu’une partie du court était dans l’ombre, l’autre au soleil et qu’il y avait du vent. Et Anastasia (Rodionova) a vrai­ment bien joué – je pensais simple­ment à me battre et à jouer point après point. Je suis très heureuse d’avoir gagné ! J’adore jouer sur la terre battue rouge. J’ai grandi dessus. La semaine dernière, la terre bleue à Madrid n’était pas si mauvaise. J’y ai atteint le troi­sième tour, mais c’est bien de revenir au rouge. Enfin, je suis heureuse d’être la nouvelle numéro un alle­mande et d’at­teindre mon meilleur clas­se­ment égale­ment, mais j’es­saie juste d’amé­liorer mon jeu et ma person­na­lité (sur le court), et l’on verra ce que ça va donner. »

Article précédentMonfils, les pieds sur terre
Article suivantSchiavone s’excuse