AccueilWTAWTA - StrasbourgMladenovic: "Rien à me reprocher"

Mladenovic : « Rien à me reprocher »

-

Défaite par Samantha Stosur en finale des Internationaux de Strasbourg, Kristina Mladenovic est arrivée le visage fermé. Les yeux encore rougis par l’hom­mage qu’elle a rendu à Patrice Dominguez sur le court éponyme, la Tricolore a alors souligné la qualité de sa finale, mais aussi fait le point avant Roland Garros. Extraits.

Kristina, avez‐vous des regrets suite à cette finale perdue ?
« Non, j’ai d’ailleurs pas été loin de revenir dans la partie. Je n’ai rien à me repro­cher. Ça a été un match très accroché et une belle finale, sans aucune baisse d’in­ten­sité. La qualité était au rendez‐vous, de part et d’autre. C’était un match à coups gagnants, sans round d’ob­ser­va­tion. Je pense avoir eu la même rigueur du premier au dernier point. Elle a sorti quelques coups incroyables comme lors du break dans la troi­sième manche, où elle place des passings slicés en bout de course… Elle a parfois eu un peu de réus­site mais elle a été un peu meilleure que moi sur l’en­semble du match. »

Dans quel état d’es­prit arriverez‐vous donc à Roland Garros ?
« C’est ma première finale sur le circuit, c’est donc parfait pour Roland ! Je pouvais diffi­ci­le­ment demander quelque chose de mieux cette semaine, mais égale­ment depuis le début de la saison sur terre battue. Les résul­tats sont très satis­fai­sants, mon jeu est en place et j’ai fait des progrès physi­que­ment. Les feux sont au vert et, comme on dit, le travail paye ! »

Vous avez paru très émue lors des quelques mots prononcés pour Patrice Dominguez…
« C’était très dur de prononcer ces mots, et ça l’est encore… C’est une personne qui a été impor­tante dans ma carrière et qui m’a beau­coup apporté. Quand j’ai eu 12 ans, il était DTN et ça a été la première personne ‑en dehors de ma famille‐ à croire en moi. J’aurai aimé gagner pour lui, mais ça a quand même été une belle semaine en son honneur. »

Quelles sont vos attentes pour ce premier tour de Roland Garros contre Eugenie Bouchard ?
« Ce ne sera pas la même joueuse, ni le même style de jeu. Je ne m’at­tend pas à me prendre des services à 195 (rires) ! Toutefois ça reste une joueuse de Top 10, en premier tour de Grand Chelem. Il faudra jouer du très bon tennis pour pouvoir conti­nuer l’aven­ture à Roland Garros. »

De votre envoyé spécial à Strasbourg

=> Grand Chelem n°46 en télé­char­ge­ment gratuit
Retrouvez gratui­te­ment et en inté­gra­lité le numéro 46 « Spécial Roland Garros » de notre maga­zine GrandChelem.. Bonne lecture !