Accueil WTA WTA – Strasbourg Naegelen : « Je vou­lais récu­pé­rer le tour­noi, mais je ne vou­lais pas…

Naegelen : « Je voulais récupérer le tournoi, mais je ne voulais pas le faire seul »

-

Comme annon­cé la semaine der­nière, Denis Naegelen a offi­cia­li­sé le rachat des Internationaux de Strasbourg. Ce lun­di, le direc­teur du tour­noi l’a offi­cia­li­sé en com­pa­gnie de ses trois autres action­naires : Pierre‐Hugues Herbert, Jérôme Fetcher (fon­da­teur de l’équipementier Karanta) et Christophe Schalk (Est Communication). La répar­ti­tion de la nou­velle socié­té « HopIS » est la sui­vante : Naegelen et Jérôme Fletcher sont les action­naires majo­ri­taires à 75% et Christophe Schalk et Pierre‐Hugues Herbert se par­tagent les 25% restants.

« Quand j’ai reven­du ma socié­té Quarterback en 2018, j’ai éga­le­ment cédé les Internationaux de Strasbourg. Or, je n’avais aucune cer­ti­tude quant à la volon­té du nou­veau pro­prié­taire de conser­ver un tour­noi dont la date est très deman­dée dans le calen­drier WTA, a expli­qué Denis Naegelen dans les colonnes de L’Alsace. Je vou­lais récu­pé­rer le tour­noi, mais je ne vou­lais pas le faire seul : il était capi­tal pour moi de m’entourer des gens à la fois pas­sion­nés, com­pé­tents et implan­tés en Alsace. Nous appor­tons un nou­veau mes­sage à toute la région et à nos par­te­naires : ce tour­noi est désor­mais géré par des Alsaciens, jeunes, dyna­miques qui sau­ront prendre la relève. » La date était convoi­tée notam­ment par Prague et Rabat.

Article pré­cé­dentNadal pré­sent en 2020
Article sui­vantAvec Shapovalov en 2020
Instagram
Twitter