AccueilWTAWTA - StuttgartGarcia, bête noire d'Ivanovic ?

Garcia, bête noire d’Ivanovic ?

-

Depuis le début de saison, Caroline Garcia a presque tout connu. Deux finales perdues face à sa meilleure amie Timea Bacsinszky, le meilleur clas­se­ment de sa carrière, mais surtout un bilan parfait face à Ana Ivanovic. Trois victoires en autant de matches contre la sixième joueuse mondiale, ça a le mérite d’être souligné. Ces résul­tats seraient‐ils donc la preuve irré­fu­table de la progres­sion à vitesse grand V de la Lyonnaise ?

La stat’ peut surprendre au premier abord, mais elle est bien réelle : Caroline Garcia a battu Ana Ivanovic, sixième joueuse mondiale, à trois reprises en autant de confron­ta­tions cette année. Pourtant, la Serbe partait sur les chapeaux de roues en 2015, avec notam­ment une finale à Brisbane et une demie du côté de Monterrey. Puis, Garcia a pointé le bout de son nez. En demi‐finale dans la ville mexi­caine la Tricolore crée la surprise, dispo­sant sèche­ment d’Ivanovic 6–1 6–4. On croit, d’abord, non pas à un coup chance mais au fait que la Lyonnaise était dans un très bon jour. Toutefois, les évène­ments suivants nous contre‐disent : une nouvelle victoire à Indian Wells puis une autre, encore plus probante, à Stuttgart hier. Caroline Garcia est en train de devenir la bête noire d’Ana Ivanovic mais pas seule­ment : elle est en passe de changer de dimension.

Trois sur trois en 2015 face à Ivanovic

Ce trip­tyque victo­rieux met en avant la belle progres­sion de Caroline Garcia cette saison. En plus de battre une joueuse du Top 10 à trois reprises depuis le début d’année, elle a évolué de manière signi­fi­ca­tive au clas­se­ment WTA, attei­gnant le mois dernier la meilleure posi­tion de sa carrière, une 25ème place mondiale. De plus, avec deux finales dispu­tées à Acapulco et Monterrey, elle se rapproche sérieu­se­ment de son deuxième titre sur le circuit profes­sionnel, après Bogota il y a tout juste un an. À quelques enca­blures de Roland Garros, la Tricolore est de retour depuis le début du mois sur terre battue, une surface qu’elle affec­tionne tout parti­cu­liè­re­ment. Reste donc à confirmer face aux autres membres du Top 10, pour se prendre à rêver d’un long parcours Porte d’Auteuil, où elle n’est jamais allée plus loin que le deuxième tour.

Les images de la dernière confron­ta­tion entre Garcia et Ivanovic, hier à Stuttgart