Wimbledon
Nadal en mode rouleau compresseur



Rafael Nadal est intraitable et semble désormais inarrêtable, disposant en trois sets secs de Joao Sousa (6-2 6-2 6-2). Il se qualifie pour les quarts de finale et a encore un bon coup à jouer.

Après Jo-Wilfried Tsonga, c'est au tour de Joao Sousa de faire les frais de l'Espagnol. La partie commence pour le mieux pour le numéro deux mondial. Menant facilement 4-0 d'entrée, le suspense était de courte durée. Il empoche ensuite le premier set tout en tranquillité, 6-2. Nadal n'a jamais été bousculé, ce qui lui a permis d'être plus agressif et de conclure rapidement les points. La deuxième manche débute sur les mêmes bases, avec un break d'entrée. Sans pitié, la tête de série numéro trois du tournoi se montre toujours aussi solide, 6-2. Une formalité. La logique est tout aussi respectée au cours du troisième set. Le récent vainqueur de Roland-Garros a très rapidement pris le large lors de ce dernier acte en breakant encore son adversaire à deux reprises (6-2).

Il y avait plusieurs classes d'écart ce lundi sur le Center Court. Avec six balles de break converties et 67% de points gagnés derrière sa première balle, le natif de Majorque a été intraitable. La machine est lancée, et il sera dur de l'arrêter. En quart de finale, il sera opposé à un Américain, Sam Querrey ou Tennys Sandgren, avant de pourquoi pas défier Roger Federer dans le dernier carré. Ce serait un remake après Roland-Garros le mois dernier où il avait largement maîtrisé son meilleur rival. Mais cette fois-ci, sur gazon, les choses risqueraient de changer.