AccueilATPRios : « Le tennis m’a laissé dans la merde, m’a détruit physiquement…

Rios : « Le tennis m’a laissé dans la merde, m’a détruit physiquement et mentalement »

-

Marcelo Rios n’a pas sa langue dans la poche. Interrogé par le podcast « Subidos a la Red » avec Alex Corretja, le Chilien s’est lâché concer­nant sa carrière. L’ancien numéro 1 mondial raconte à quel point il lui a été diffi­cile de gérer cette célé­brité : « Je suis très recon­nais­sant de tout ce que le tennis a pu m’apporter, il m’a beau­coup aidé, mais je chan­ge­rais aussi beau­coup de choses. J’étais numéro 1 mondial à 21 ans, je n’avais aucune idée de ce qu’il se passait. D’un coup, tout le monde me connais­sait. Je suis diffi­cile pour la presse et inver­se­ment car je ne savais pas comment les traiter. Si j’avais été numéro 1 à 26 ou 27 ans, j’aurais apprécié davan­tage. Personne ne vous apprend comment gérer « la célébrité ». »

Enfin, il évoque à quel point ce milieu l’a usé et égra­tigne un certain Pete Sampras : « Le tennis m’a laissé dans la merde, il m’a détruit. Je suis physi­que­ment et menta­le­ment dévasté. Les voyages, les hôtels, les entraî­ne­ments, toute cette routine m’a tué. Il y avait des gars qui ne m’aimaient pas, des moments diffi­ciles avec l’ATP. Le circuit était ennuyeux à l’époque, Sampras l’était aussi. En plus, il m’a pris en grippe alors qu’on avait le même agent. Je me souviens l’avoir invité à une exhi­bi­tion au Chili et je lui ai dit qu’on se mettait d’accord sur le résultat, comme ce qui se fait habi­tuel­le­ment. Je l’ai battu 7–6 au troi­sième et il s’est mis en colère et m’a dit : « Sais‐tu qui je suis ? » Je pense que je m’entendais plutôt bien avec le tout monde, c’est juste qu’en dehors c’était diffé­rent. Je suis franc, je dis ce que je pense, je ne peux pas garder les choses pour moi, qu’elles me fassent mal ou pas. »

Instagram
Twitter