AccueilUS OpenStosur défie Williams

Stosur défie Williams

-

Serena Williams n’est de retour que depuis le tournoi d’Eastbourne mais elle se retrouve déjà en finale d’un Grand Chelem. L’Américaine impres­sionne par ce retour gagnant et sa remontée fulgu­rante au clas­se­ment WTA. Son adver­saire du jour, Samantha Stosur, n°10 mondiale, est montée en puis­sance durant tout le tournoi, s’imposant notam­ment 6–3, 6–3 face à Vera Zvonareva, n°2 mondiale. Un match intense s’an­nonce, à la hauteur d’une finale de Grand Chelem.

En se quali­fiant pour la finale de l’US Open, Samantha Stosur atteint ce stade de la compé­ti­tion en Grand Chelem pour la deuxième fois, après Roland‐Garros en 2010. Et cette deuxième chance de remporter un Grand Chelem, elle l’attendait depuis un an : « C’est formi­dable que j’ai main­te­nant une deuxième chance pour essayer de gagner un de ces titres » a‑t‐elle déclaré à l’issu de sa demi‐finale remportée face à Angelique Kerber, 6–3, 2–6, 6–2. L’Australienne a dû batailler durant toute la quin­zaine pour en arriver là. En effet, elle a affronté des joueuses comme Nadia Petrova et Maria Kirilenko, qui même si elles ne sont pas dans le Top 15, sont des adver­saires compli­quées puisque Stosur les a battues chacune en trois sets (Petrova : 7–6(5) 6–7(5) 7–5 ; Kirilenko : 6–2 6–7(15) 6–3). D’ailleurs face à Kirilenko, les deux joueuses se sont livrés un tel match dans le deuxième set qu’elles se sont dépar­ta­gées à 17–15 dans le tie‐break, réali­sant au passage un record pour un tournoi du Grand Chelem féminin. L’Américaine a quant à elle montré qu’elle était la grande favo­rite de ce tournoi. Ne cédant aucun set à ces adver­saires, elle a écrasé la concur­rence comme en atteste sa victoire face à Victoria Azarenka, n°5 mondiale, en deux sets 6–1, 7–5. Ana Ivanovic (6–3, 6–4), Anastasia Pavlyuchenkova (7–5, 6–1) et même Caroline Wozniacki (6–2, 6–4) n’ont rien pu faire pour arrêter Serena Williams qui tentera ce soir de remporter son quatrième titre à Flushing Meadows, son 14ème titre du Grand Chelem. La lutte finale entre les deux joueuses s’annonce donc acharnée entre celle qui rêve de son premier titre dans un tournoi majeur, et celle qui veut rede­venir la meilleure joueuse mondiale, après de nombreux problèmes physiques. 

Ce soir, les deux joueuses s’affronteront pour la septième fois de leurs carrières et la deuxième fois de l’année. En efffet, les deux joueuses se sont rencon­trées à Toronto lors de la finale que l’Américaine avait remporté en deux sets 6–4, 6–2. En Grand Chelem, leur dernier affron­te­ment s’était déroulé l’année dernière, avant la bles­sure au pied de Serena. C’était à Roland‐Garros et l’Australienne avait remporté le match en trois sets 6–2, 6–7, 8–6. Auparavant, toujours en 2010, l’Américaine s’était imposée faci­le­ment en deux manches à l’Open d’Australie 6–4, 6–2.

Cette année, Samantha Stosur n’a pas très bien réussi en Grand Chelem puisqu’elle n’avait atteint que le troi­sième tour à l’Open d’Australie et à Roland‐Garros avant de s’incliner dès le premier tour à Wimbledon face à la 262ème joueuse mondiale Melinda Czink (6–3, 6–4). En revanche, l’Australienne a joué deux finales à Rome et Toronto, deux demi‐finales à Stuttgart et Eastbourne ainsi qu’un quart de finale à Cincinnati. Sa saison est donc assez bonne, bien que vierge de tout titre WTA. Et c’est là toute la diffé­rence avec son adver­saire de ce soir. Serena Williams n’a joué que six tour­nois cette saison, mais elle en a remporté deux à Stanford et Toronto et a atteint les huitièmes de finale de Wimbledon. Impressionnant pour une joueuse qui n’était plus apparue sur un court de tennis depuis juillet 2010.

Si Sam Stosur veut remporter son premier titre en Grand Chelem, elle devra se montrer plus puis­sante encore qu’elle ne l’est déjà et encore plus précise (72% de premier service face à Kerber, 30 points gagnants mais 27 fautes directes). Hier, elle a montré qu’elle était réaliste et qu’elle voulait aller cher­cher cette finale (4/4 balles de break conver­ties) alors cette volonté sera‐t‐elle suffi­sante face au rouleau compres­seur améri­cain qui peut compter notam­ment sur un service puis­sant (11 aces, 78% de points gagnés au premier service face à Wozniacki) ? Réponse ce soir, à partir de 22h30 (heure française).

Regardez l’US Open en direct sur Eurosport Player. Cliquez‐ici !