AccueilWimbledonPour Djokovic, tout se joue maintenant

Pour Djokovic, tout se joue maintenant

-

Tombé en finale de Roland Garros, le week‐end dernier, Novak Djokovic doit désor­mais rebondir et se pencher sur le gazon. Avec comme point d’orgue Wimbledon où il a un titre à défendre, le numéro un mondial doit désor­mais panser ses bles­sures suite à sa défaite Porte d’Auteuil. Le Djoker va t‑il retomber sur ses pattes ?

Dans le tennis comme dans le sport en général, un cham­pion est jugé sur sa capa­cité à rebondir. Alors que tout le monde le voyait ultra‐favori sur la terre battue de Roland Garros, Novak Djokovic a chute au pied de la dernière marche. Lui, l’in­tou­chable, celui qui a écrasé avec ses bottes à trois bandes tous les grands rendez‐vous de la saison, s’est manqué au pire des moments. Le voilà donc face à un nouvel échec Porte d’Auteuil, sûre­ment le plus violent depuis ses débuts à Paris. Déjà, le soir de sa défaite face à Stan Wawrinka, il ne souhai­tait pas se pencher Wimbledon, où il a un titre à défendre : « Je n’ai pas envie de parler de Wimbledon main­te­nant. Pour l’heure, mon esprit n’y est vrai­ment pas. Je sors juste du court et j’ai besoin de repos. » Alors, dans quel état d’es­prit va t‑il enchainer avec le gazon ?

Djokovic va devoir se montrer fort dans la tête

L’an passé, Novak Djokovic s’est payé le luxe de débar­quer à Londres sans avoir joué le moindre match sur herbe, avant d’en­lever le trophée tant convoité. Cette année, le numéro un mondial est face à un dilemme : réitérer un tel plan de jeu ou, au contraire, parti­ciper à un tournoi afin de prendre ses marques et retrouver de la confiance. C’est d’ailleurs à ce sujet qu’il s’était exprimé après sa victoire au deuxième tour de Roland Garros, face à Gilles Muller : « Je ne me suis pas encore inscrit. Cela dépend des sensa­tions que je ressen­tirai après Roland‐Garros. Cela dépend de la pres­ta­tion que je livrerai ici. Si je décide de jouer, j’es­père que l’un des deux tour­nois m’ac­cor­dera une wild‐card et je leur en serai très recon­nais­sant. » Pour l’ins­tant, on ne sait pas encore si le poulain de Boris Becker s’ali­gnera au Queen’s notam­ment, qui accueillera aussi Andy Murray, Rafael Nadal, Feliciano Lopez ou encore… Stan Wawrinka. Ce serait une belle répé­ti­tion en guise d’apé­ritif avant Wimbledon !

Instagram
Twitter