Accueil Actu Federer ne croit pas à la délocalisation

Federer ne croit pas à la délocalisation

-

Interrogé une nouvelle fois sur l’idée que Roland Garros pourrait déménager, le numéro 1 mondial a pris le journaliste qui le questionnait au mot en lui retournant la question : « Vous y croyez vraiment vous ? ». Par la suite il a réaffirmé qu’il trouvait cela navrant en précisant : « Je trouverai cela dommage, et je serai déçu, mais je ne peux rien y faire si cela se passe ». Concernant sa victoire face à Falla, il a insisté sur les conditions de jeu qui ont changé avec la pluie : « Cela n’avait rien à voir avec mon premier tour, et il m’a fallu du temps, le fait d’avoir contraint d’être arrêté par la pluie m’a permis de discuter avec mon coach et de réajuster des choses, ce « stop » fut une chance. »

De votre envoyé spécial à Roland Garros

Instagram
Twitter