AccueilATPATP – Rolex Paris MastersHerbert : « Je suis fautif »

Herbert : « Je suis fautif »

-

Après leur septième titre en Masters 1000, le premier depuis 2017, Pierre‐Hugues Herbert a fait son mea culpa concer­nant l’année 2019. Sa rela­tion avec Nicolas Mahut a été fragi­lisée suite à certaines de ses déci­sions, notam­ment de jouer en double avec Andy Murray à Wimbledon alors qu’il avait décidé de mettre l’accent sur le simple. Les expli­ca­tions de l’Alsacien :

« Je suis fautif parce que j’ai voulu mettre l’ac­cent sur le simple après la victoire en Australie (leur quatrième victoire en Grand Chelem). J’avais mes raisons. Pourquoi ai‐je pris cette déci­sion ? Cela n’a pas forcé­ment été facile. Il y a eu ensuite l’his­toire de Wimbledon où j’ai eu l’oc­ca­sion de jouer avec Andy (Murray). On ne savait pas trop s’il allait jouer, être bien ou pas du tout mais, fina­le­ment Nicolas a failli gagner le tournoi avec Edouard (Roger‐Vasselin). Ce sont des moments qui ont été plus néga­tifs que posi­tifs. Je garderai quand même un bon souvenir de cette année, parce qu’il y a quand même une victoire en Grand Chelem en début d’année et une victoire à Bercy. Et l’année n’est pas encore terminée. Je suis content de retrouver Nicolas, que l’on ait réussi à se parler les yeux dans les yeux, de se dire les choses et que l’on ait retrouvé ce qui fait notre force sur le terrain, cette compli­cité et le fait que l’on soit prêts à tout donner l’un pour l’autre. C’est ce qui fait aussi que l’on est diffé­rents : un joueur de tennis a tendance à être un peu égoïste et j’ai trouvé chez Nico quel­qu’un qui partage, qui donne pour son parte­naire et c’est forcé­ment quelque chose de très positif. »

De votre envoyé spécial à Bercy

Instagram
Twitter