AccueilLe blog de la rédac’L’indécence du joueur pro de tennis n’a pas de limites

L’indécence du joueur pro de tennis n’a pas de limites

-

Quand on imagine le parcours du combat­tant parcouru par Craig Tiley et son staff pour parvenir à convaincre les auto­rités d’or­ga­niser cette bulle, on ne peut être qu’at­terré par certaines remarques, photos, et vidéos postées par certains joueurs du tour. 

Si l’en­semble des direc­teurs de tour­nois de la planète ne seront pas surpris par ces compor­te­ments, les fans de leur côté ont de quoi s’émouvoir. 

On leur préci­sera avec douceur qu’un cham­pion de tennis sur un tournoi vit depuis long­temps dans une bulle. Celle liée à son statut qui devrait lui permettre de ne pas attendre plus de cinq minutes son déjeuner de midi, ni sa voiture pour aller au stade. 

Il y a donc vrai­ment quelque chose de complè­te­ment indé­cent depuis quelques jours à Melbourne surtout quand on connait l’état actuel du sport profes­sionnel sur la planète. 

Alors oui, au milieu de cette complainte géné­rale, il existe quelques rayons de soleil prove­nant comme par hasard de joueurs dits de « second rang ». 

Hélas, cela ne peut effacer les jéré­miades des petites stars coin­cées dans une chambre pour quinze jours. 

Ces mêmes petites stars qui seront lâchées sur un court où elles vont au minimum gagner 64.000 euros alors qu’elles sont venues « gratos », qu’elle ne déboursent pas un rond depuis qu’elles ont mis le pied sur le sol austra­lien. Tout est dit et bien plus encore.

Instagram
Twitter