AccueilWimbledonSerena en route pour l'histoire

Serena en route pour l’histoire

-

Après un début de match manqué où elle était apparue crispée, Serena Williams a su se reprendre pour remporter son 21eme titre du Grand Chelem, le sixième à Wimbledon. Alors qu’elle menait 6–4 5–1, l’Américaine a connu un nouveau moment de tension mais elle finit par s’imposer 6–4 6–4. Plus que jamais, Serena écrit l’histoire en réali­sant son deuxième « Serena Slam ». Et surtout, la numéro 1 mondiale reste en lice pour réaliser un Grand Chelem calen­daire. Respect.

Elle refu­sait d’en entendre parler en confé­rence de presse, lors des diffé­rentes inter­views qu’elle a pu donner pendant la quin­zaine, cette fois, elle ne pourra pas y échapper. Pour la deuxième fois de sa carrière (après celui réalisé entre Roland‐Garros 2002 et Open d’Australie 2003), Serena Williams réalise le Grand Chelem sur deux saisons, son « Serena Slam ». 

Des moments de crispation

Pourtant l’entame de match est à oublier. Aussi surpre­nant que cela puisse paraître, c’est elle, et non la novice en finale, Garbine Muguruza, qui est crispée. L’Espagnole, pas inti­midée, en profite et break dès le premier jeu après trois doubles fautes de l’Américaine. La joueuse de 21 ans mène alors 4–2. Serena ne s’affole pas mais s’encourage énor­mé­ment. On la voit se parler presque à tous les points qu’elle remporte. Sans réel­le­ment mieux jouer et avec un service assez déce­vant (seule­ment 49% de premières balles), elle remporte ce premier set. 

Un deuxième « Serena Slam » avant un Grand Chelem ?

Cette manche la libère. Elle joue alors plus vite et surtout, elle sert mieux (61% de premières balles, 9 aces). Mais à 5–1, la numéro 1 mondiale connaît un nouveau de tension. La future numéro 9 mondiale s’accroche, joue le tout pour le tout et revient à 5–4 après avoir sauvé une balle de match ! Mais l’Américaine ne pouvait pas passer à côté de son destin. Serena peut se lâcher, elle remporte son 21eme titre du Grand Chelem et revient à une toute petite longueur de Steffi Graf (22 titres). En réali­sant ce deuxième « Serena Slam » , Serena est en route pour réaliser le vrai Grand Chelem que l’Allemande était parvenue à faire en 1988. Autant dire que la pres­sion sera énorme à l’US Open. Mais l’his­toire est bien en marche…

Article précédentOui au Serena Slam !
Article suivantLes larmes de Muguruza