ATP
Zverev et le syndrome des doubles fautes



Rien ne va plus pour Alexander Zverev. Un mois après s'être séparé de son coach pour les grands tournois, Ivan Lendl, celui qui est présenté depuis des années comme le fer de lance de la nouvelle génération connait un vrai coup de mou dans sa carrière à seulement 22 ans. Arrivé très tôt à maturité, le natif d'Hambourg semble trainer son spleen depuis plusieurs semaines comme en témoigne ses statistiques désastreuses au service. Battu par le jeune serbe Miomir Kecmanovic, en trois manches, au deuxième tour de Cincinnati après 2h20 de jeu, l'Allemand a commis pas moins de 20 doubles fautes sur l'ensemble de la rencontre. Pire, sur les 18 derniers matchs, il a accumulé 153 doubles fautes soit une moyenne de 9 par match. Des chiffres qui donnent le tournis quand on sait qu'il y a un peu plus d'un an, Sascha remportait le troisème Masters 1000 de sa jeune carrière, à Madrid, sans concédé une seule fois son service de la semaine ! Tôt ou tard, Zverev va bien devoir trouver un remède à ce syndrome qui devient de plus en plus handicapant.