ATP
Grosjean : "Jouer encore deux ans"

Les "papys" du tennis français sont à l'honneur en cette fin de saison. Entre Fabrice Santoro dont on loue sans cesse la fabuleuse longévité au meilleur niveau du tennis mondial, ou Arnaud Clément et Sébastien Grosjean à qui l'on vient d'attribuer deux invitations pour le tableau final du GPTL et qui ont fait l'objet d'un focus du quotidien L'Equipe, on ne peut pas dire que ces anciens soient abandonnés médiatiquement parlant. Après Arnaud Clément hier, voilà donc quelques mots sur Sébastien Grosjean, 31 ans, ex-numéro 4 mondial qui a repris le chemin des courts depuis quelques semaines suite à une opération à l'épaule.



Est-il complètement guéri ?
Opéré en décembre 2008, le Marseillais avait tenté de revenir à la compétition lors de la saison sur gazon. Un come-back qui avait tourné court puisque le Français n'avait pu disputer que 4 matches avant d'observer une nouvelle période de repos. Néanmoins, depuis quelques semaines, l'épaule semble tenir. Après l'Open de la Baie de Somme, puis l'Open de Moselle, Grosjean disputait cette semaine le challenger d'Orléans (défaite au premier tour face à Ascione). L'occasion de donner de ses nouvelles dans les colonnes de La République du Centre. "J'ai toujours quelques douleurs. Mais aujourd'hui, le problème se situe surtout au niveau de la récupération. Je peux jouer. J'arrive à servir. Mais, le lendemain, j'ai l'épaule un peu lourde. J'ai un peu mal... J'ai ressenti les premières gênes fin 2007, début 2008. Je n'ai pas voulu me faire opérer en pensant que cela allait passer. J'ai eu des infiltrations. J'ai joué pendant dix mois avec une douleur. C'était vraiment très difficile. Une fois l'opération effectuée, je savais que ce serait long. C'est juste un peu plus long que prévu... Maintenant, le but, c'est de jouer des matches. C'est en participant à des tournois que je vais savoir où j'en suis physiquement."


Ses objectifs à court terme ?
"Rejouer des matches, pour savoir si j'arrive à enchaîner. Plus globalement, pour voir où j'en suis sur trois ou quatre semaines. Et puis, après, faire le point pour entamer une vraie préparation hivernale. Procéder à du renforcement musculaire afin de repartir l'an prochain sur le circuit... Après, il y aura le tournoi de Lyon. Ensuite, Bâle ou Valence. Et puis Bercy, si je suis bien physiquement. Je ne demanderai pas une wild-card si je ne peux pas jouer."


Et à plus long terme ?
"Mon objectif, c'est de jouer encore deux ans. Les semaines qui vont arriver seront très importantes, pour voir où j'en suis. Je n'ai pas pu jouer depuis un an et demi. Je suis plus en train de gérer mon corps que de m'entraîner vraiment. C'est frustrant, parce que je suis moins compétitif."

Classé 713ème mondial cette semaine, Sébastien Grosjean n'a disputé que 6 matches sur le circuit principal cette saison.