Accueil Coupe Davis Gaudenzi : « ATP Cup et Coupe Davis ? Si nous pou­vons trouver…

Gaudenzi : « ATP Cup et Coupe Davis ? Si nous pouvons trouver une solution, nous la trouverons, sinon, ça restera comme ça »

-

Dans sa longue et inté­res­sante inter­view accor­dée à UbiTennis, Andrea Gaudenzi (patron de l’ATP) est inter­ro­gé sur un sujet épi­neux : la concur­rence entre l’ATP Cup et la nou­velle Coupe Davis. 

Les deux com­pé­ti­tions par équipes ont un for­mat presque iden­tique et se déroulent à six semaines d’intervalle. La Coupe Davis a lieu à la fin du mois de novembre et inter­vient à l’is­sue d’une sai­son tou­jours plus usante alors que l’ATP Cup se déroule lors de la pre­mière semaine de l’an­née en Australie, autre­ment dit un cadre idéal pour pré­pa­rer l’Open d’Australie, pre­mier Grand Chelem de la saison.

L’Italien, qui n’est pas contre le dia­logue avec l’ITF sur ce dos­sier, ne semble pas en faire une prio­ri­té : « Les fans passent en pre­mier. Qu’est-ce qui est bon pour le jeu ? L’ATP Cup a été une réus­site, j’y suis allé et c’était génial. Nous avons que 52 semaines pour pla­ni­fier une sai­son. Les joueurs par­ti­cipent en moyenne à 18 ou 22 tour­nois, ce n’est donc pas une situa­tion facile. Personnellement, je suis très atta­ché la tra­di­tion de la Coupe Davis, à l’histoire de notre sport. Je ne suis pas contre le fait de m’asseoir avec Tennis Australia (par­te­naire de l’ATP Cup) et l’ITF pour dis­cu­ter de la créa­tion d’un évé­ne­ment unique qui serait pro­ba­ble­ment la meilleure solu­tion. Cependant, je ne suis pas sûr que nous puis­sions y par­ve­nir car les contrats sont à long terme. Nous avons une excel­lente rela­tion avec Tennis Australia et nous conti­nue­rons à la res­pec­ter et à la main­te­nir car c’est la bonne chose à faire. Je pense que c’est for­mi­dable d’avoir un grand évé­ne­ment lors de la pre­mière semaine de l’année avant d’avoir une semaine off puis l’Open d’Australie. Maintenant, ce n’est pas la fin du monde, il y a des pro­blèmes plus impor­tants. Si nous pou­vons trou­ver une solu­tion, nous la trou­ve­rons, sinon, ça res­te­ra comme ça. »

Instagram
Twitter