AccueilCoupe DavisForget : « On a tous appris quelque chose »

Forget : « On a tous appris quelque chose »

-

Guy Forget tire un bilan très prag­ma­tique de la campagne en République Tchèque. Mesuré, mais aussi confiant, le capi­taine trico­lore croit en son équipe.
« L’envie y était, faut juste recon­naitre que les Tchèques étaient plus solides que nous. Radek Stepanek a réalisé un grand match aujourd’hui, quand Gilles fait le break au troi­sième, je me dis que Radek pour­rait avoir un coup de barre. Cela n’a pas été le cas, il a bien servi et on est pas parvenu à emballer le match. On est déçu, mais on se rend compte aussi que son adver­saire a été plus roublard et ce même s’il s’agis­sait d’une première pour Gilles. Radek a donc confirmé qu’il était l’homme en forme du moment surtout pour un tel défi sur trois jours. Cette équipe est jeune et ambi­tieuse, les joueurs qui en font partie ont déjà réalisé de grosses perfor­mances indi­vi­duelles mais on se rend compte que ce sont des petits détails qui ont fait la diffé­rence. On a tous appris quelque chose aujourd’hui, moi le premier, mais eux aussi. Si je me projette dans l’avenir, cette équipe gagnera la Coupe Davis mais aujourd’hui c’est trop tôt. Il y a des choses à travailler, des combi­nai­sons à mettre en place pour être plus perfor­mants. Car on peut avoir 5 voir 6 joueurs très forts on se rend compte que les Tchèques ils en ont deux et c’est suffi­sant. Concernant la possible titu­la­ri­sa­tion de Jo en double, j’es­time que Jo est un pilier du simple, qu’il a eu des pépins physiques récem­ment. De plus cette équipe est une équipe homo­gène avec des joueurs de talent qui avaient chacun un rôle bien défini. On va pas dire il y a un joueur qui fait trois matchs et on verra pour le reste. Et je ne suis pas sur que Jo aurait fait mieux que Richard en double compte tenu aussi de son inex­pe­rience en Coupe Davis. Mais j’ac­cepte la critique.

Instagram
Twitter