Accueil WTA D'un côté à l'autre de l'Atlantique, des enseignements légèrement différents

D’un côté à l’autre de l’Atlantique, des enseignements légèrement différents

-

Alors que les deux tournois de reprise se sont achevés ce dimanche, Lexington et Prague ne permettent pas de dégager une tendance claire pour les semaines à venir. En effet, les enseignements tirés de chacune des deux compétitions ne sont pas exactement les mêmes.

D’un côté, la finale de Prague a opposé la tête de série numéro 1, Simona Halep, à la tête de série numéro 3, Elise Mertens. En apparence, la hiérarchie a donc été plutôt respectée. Cependant, ce constat ne doit pas faire oublier que Ekaterina Alexandrova (tête de série numéro 5), Barbora Strycova (8), Anastasija Sevastova (9), ou encore Anastasia Pavlyuchenkova (6), se sont inclinées dès le premier tour. La finale Halep – Mertens peut donc apparaître comme un trompe-l’oeil au vu de l’hécatombe ayant touché les autres têtes de série. Du côté de Lexington, toute les têtes de série ont été éliminées avant les demi-finales, laissant la victoire finale à Jennifer Brady, 40e joueuse mondiale.

Ces deux tournois montrent donc, dans des proportions différentes, une tendance favorable aux surprises sur un circuit WTA déjà habitué à ce genre de scénario. Ainsi, ces deux tournois de reprises pourraient simplement signifier que rien n’a réellement changé…

Instagram
Twitter